Les Cascatelles de Tivoli

Zoom
3 visuals See
CC0Download
Les Cascatelles de Tivoli
CC0 Paris Musées / Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais
X
Zoom
Others visuals (3)
Cascade - Edifice antique - Ruine antique - Rocher
Les Cascatelles de Tivoli
Robert, Hubert
Dating
En 1776
Museum
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Creator(s)
Robert, Hubert (22–05–1733 - Paris, 15–04–1808), peintre
Dates
En 1776
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Location
Petit Palais Rez-de-Jardin Salle 12
Museum number
PPP2547

Detailed informations

Creator(s)
Robert, Hubert (22–05–1733 - Paris, 15–04–1808), peintre
Production date
En 1776
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 50 cm
  • Largeur : 74 cm
Markings, inscriptions, punches
Date et signature - Vers le bas sur le rocher : "H ROB/ 1776/SG."
Iconographical description

En haut de la cascade, le temple de la Sibylle, et sur la droite, la villa de Mécène. Hubert Robert a peint dans ce tableau un site de Tivoli : les Cascatelles, qu’il a pu admirer et dessiner à loisir durant son séjour en Italie (1754-1764).L’imaginaire italianisant et antiquisant fascinait les peintres de paysage du XVIIIème siècle, car il constituait une sorte d’idéal et de fantasme. Ce paysage possède d’ailleurs un ton à l’antique, traduit par la présence des ruines. Tivoli constitua tout particulièrement une source d’inspiration pour les peintres de nationalités diverses, comme Joseph Vernet ou J.P. Hackert.Il est possible qu’Hubert Robert ait subi l’influence de Vernet, qui donna une version du sujet comparable (Paris, Petit Palais, PP-PDUT00884). Il a peint les Cascatelles de Tivoli à plusieurs reprises, les traitant suivant des angles de vue variés et dans des tonalités chromatiques différentes. Tout son art consiste en une affection pour des thèmes qu’il ne cesse de retravailler dans des compositions diverses. La version du Petit Palais a été réalisée en 1776, soit près de 10 ans après le retour d’Hubert Robert en France. S’il s’est appuyé sur les croquis qu’il a pu réaliser en Italie, c’est surtout une composition sortie tout droit de son imagination qu’il propose ici. A l’inverse des relevés topographiques, le peintre appose sur sa toile le souvenir de Tivoli, bien avant ceux qui feront la fortune de Corot.

Historical background

Le 18 juillet 1918, C.-V. Ocampo, en séjour à Buenos Aires, achète le tableau et son pendant "Ruines romaines" (PPP02548), à J. Allard et Boussod, Valadon & Cie, pour la somme de 4 000frs. Les deux tableaux seront présentés dans son hôtel parisien du XVIIème arrondissement, jusqu’en 1931, date à laquelle il en fait don sous réserve d’usufruit, à la Ville de Paris. L’usufruit est levé en 1942.

Acquisition method
Acquisition name
Acquisition date
1931
Museum number
PPP2547
Location
Petit Palais Rez-de-Jardin Salle 12

Continuation

Continuation

Lié à Archive / Œuvre

Exhibition(s)

Title
Hubert Robert, le sentiment du temps et de la nature (Shizuoka)
Dates
08/09/2012 to 09/30/2012
Institution
Shizuoka Prefectural Museum of Art
Title
Hubert Robert, le sentiment du temps et de la nature (Fukuoka)
Dates
06/19/2012 to 07/29/2012
Institution
Fukuoka Art Museum
Title
Hubert Robert, le sentiment du temps et de la nature (Tōkyō)
Dates
03/06/2012 to 05/20/2012
Institution
Musée national d'art occidental de Tokyo
Title
Tivoli. Variations sur le paysage à l'époque moderne (Paris)
Dates
11/17/2010 to 02/20/2011
Institution
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Title
Souvenirs d'Italie. Chefs-d'oeuvre du Petit Palais, 1600-1850 (Paris)
Dates
09/29/2009 to 01/17/2010
Institution
Musée de la Vie romantique

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page