Le printemps, à Gustave Delanoue. La pudeur de Madeleine

Zoom
2 visuals See
Le printemps, à Gustave Delanoue. La pudeur de Madeleine
domaine public
Zoom
domaine public
Zoom
Others visuals (2)
Le printemps, à Gustave Delanoue. La pudeur de Madeleine
Bourdelle, Antoine (Emile Antoine Bourdelle, dit)
Museum
Musée Bourdelle
Creator(s)
Bourdelle, Antoine (Emile Antoine Bourdelle, dit) (Montauban, 30–10–1861 - Le Vésinet, 01–10–1929)
Object type(s)
Museum number
MBD1588.4
Le printemps, à Gustave Delanoue. La pudeur de Madeleine

Detailed informations

Creator(s)
Bourdelle, Antoine (Emile Antoine Bourdelle, dit) (Montauban, 30–10–1861 - Le Vésinet, 01–10–1929)
Object type(s)
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 19.4 cm
  • Largeur : 12.9 cm
Description

Chapeau d'homme et chapeau de femme, posés au sol dans un champ, deux oiseaux sur une barrière et deux autres en vol

Markings, inscriptions, punches
H.DR., au crayon : cul de lampeT.IMPR. sonnet : 7 / LE PRINTEMPS / A Gustave Delanoue / Ce n'est que chants, rayons, baisers dans la nature. / Le printemps est venu. Dans les jeunes rameaux, / L'oiseau roucoule; au bord du ruisseau qui murmure, / Le cerf attend la biche en léchant ses naseaux. / L'homme éprouve en son coeur une vague torture; / Son sang bout, comme bout celui des animaux; / Chacun de ses baisers lui laisse une morsure / Qu'il lui faut apaiser par des baisers nouveaux. / Pour tromper un époux impuissant ou maussade, / Soudain la femme sent l'audace lui venir; / La jeune vierge est toute inquiète et malade. / Et Dieu, qui mit dans l'air le germe du désir, / Voyant avec ardeur tous les couple s'unir, / Rit et se pâme, ainsi qu'un vieux marquis de Sade!R.T.IMPR., sonnet : 8 / LA PUDEUR DE MADELEINE / A Maurice Thoviste. / Jésus est descendu tout sanglant de la croix / Le Juif, en ricanant, regarde Madeleine / Sangloter à genou devant ce Dieu sans voix, / Et chercher sur sa bouche à retrouver l'haleine. / - Quoi n'était-il donc pas le fils du roi des rois ? / Son père, au ciel, n'eût point laissé sa plainte vaine, / Pierre n'eût point osé le renier trois fois: / Imposteur, il a donc bien mérité sa peine!- / Et ses vils bourreaux n'ont pas même respecté / Le pudique lambeau qui drapait sa ceinture: / Tout nu, son blanc cadavre attend la sépulture... / Mais n'ayant plus souci de sa fière beauté, / Madeleine coupant sa longue chevelure, / En fait un voile blond à cette nudité!R.B.M., au crayon : Cul de lampe / l'autre étude de christ / cul de lampe
Historical background

Dessins illustrant les sonnets pages 7 et 8 d'un exemplaire du livre de George Bois, Les Damnées

Acquisition method
Acquisition date
2002
Museum number
MBD1588.4
Institution

Indexation

Retour vers le haut de page