Photographie de propagande : deux secouristes portant un blessé sur un brancard après le bombardement de Paris par les alliés en avril 1944

Zoom
4 visuals See
CC0Download
Photographie de propagande : deux secouristes portant un blessé sur un brancard après le bombardement de Paris par les alliés en avril 1944
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
(c) Musée Carnavalet / Ville de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
Others visuals (4)
Photographie de propagande : deux secouristes portant un blessé sur un brancard après le bombardement de Paris par les alliés en avril 1944
Anonyme
Dating
En 1944
Museum
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Creator(s)
Anonyme, photographe
Dates
En 1944
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Museum number
PH24177
Photographie de propagande : deux secouristes portant un blessé sur un brancard après le bombardement de Paris par les alliés en avril 1944

Detailed informations

Creator(s)
Anonyme, photographe
Autre titre :
VISIONS DE CAUCHEMARS [sic] AU COURS DU BOMBARDEMENT DE PARIS. / Dans la fumée des incendies qui font rage, les secouristes / s'affairent auprès des blessés. / - Transport d'un blessé sur un brancard.- (Inscribed title)
Production date
En 1944
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 15.1 cm
  • Largeur : 18.2 cm
Description

Tirage et légende dactylographiée (papier collé sous la partie basse de l'image) placés sous pochette polyester.

Markings, inscriptions, punches
Inscription - Inscription au recto et au verso
Iconographical description

Photographie de propagande - deux secouristes portant un blessé sur un brancard après le bombardement de Paris par les alliés en 21 avril 1944.

Historical background

Video Actualités Vichy - Discours de Philippe Henriot après les bombardements sur www.ina.fr Les bombardements aériens, France Actualités - 28/04/1944 - 04min31s. Pour préparer le débarquement les alliés organisent de nombreux raids aériens afin de limiter les possibilités de déplacement des troupes allemandes en détruisant les installations ferroviaires stratégiques. La gare de triage de La Chapelle, située sur le 18ème arrondissement et la Plaine Saint-Denis est désigné comme une cible prioritaire. La première vague pilonne les installations depuis le pont Marcadet à Paris jusqu'à l'Impasse Trézel à La Plaine Saint-Denis. La seconde celles comprises entre l'Impasse Trézel et le pont de Soissons. Les zones touchées sont Aubervilliers, le boulevard Rochechouard à Paris, autour du Sacré-Coeur. Le dépôt et les voies ferrées sont détruits en quasi totalité avec 2000 bombes, mais le bilan en pertes civiles est estimé entre 641 et 670 tués dont 377 blessés. Malgré la précision du bombardement c'est la mission la plus meurtrière de la région parisienne.

Museum number
PH24177

Continuation

Continuation

Exhibition(s)

Title
Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé (Paris)
Dates
06/11/2014 to 02/08/2015
Institution
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Fonction / Utilisation 

Retour vers le haut de page