Notes pour un projet de discours sur l'amnistie des communards au Sénat le 28 février 1879

Creator(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), auteur du modèle
Dates
Vers 021879
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Museum number
2021.0.68
Notes pour un projet de discours sur l'amnistie des communards au Sénat le 28 février 1879

Detailed informations

Creator(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), auteur du modèle
Production date
Vers 021879
Object type(s)
Type(s)
Materials / Technique
Dimensions - Œuvre:
  • Hauteur : 27.5 cm
  • Largeur : 22 cm
Description

Quatre feuillets de formats divers : un grand feuillet plié en quatre, manuscrit recto, texte à droite, notes et ajouts à gauche "mm il y a trois ans..." ; un feuillet manuscrit recto "Qu'est-ce que l'amnistie" ; un feuillet manuscrit recto, texte en grande partie biffé "oublions, oublions..." ; un feuillet manuscrit recto "quel mal y aurait-il" correspondant à la fin du discours de 1879 ; chemise de papier vergé dominoté qui contenait ce discours et celui des obsèques de mme Louis Blanc.

Markings, inscriptions, punches
Inscription manuscrite - Sur la chemise de papier dominoté, de la main d'Alice Lockroy : "deux discours autographes / de Vcitro Hugo sur l'amnistie / [d'une écriture légèrement différente] un à l'enterrement de mad Louis Blanc / à moi / A / Père me les a donnés"
Historical background

Le 28 janvier 1879 Victor Hugo dépose au Sénat une nouvelle proposition d’amnistie pleine et entière pour les « effacer toutes les traces de la guerre civile » [la Commune], alors que le gouvernement ne propose qu’une amnistie partielle. Le projet de loi est débattu le 28 février et Victor Hugo prononce un discours qui sera publié dans « Actes et paroles. III, Depuis l’exil ». Ces feuillets manuscrits sont des projets pour ce discours du 28 février 1879 : la première phrase de grand feuillet « MM., il y a trois ans, ici, à cette même place… » fait référence au discours de 1876 ; le texte du feuillet « quel mal y-a-t-il… » correspond à la fin du discours de février 1879 et c’est le seul qui semble avoir été conservé dans la version définitive. Ce manuscrit a été offert par Victor Hugo à Alice Lockroy (veuve de Charles Hugo) qui le conservait avec les variantes du discours sur l’amnistie de 1879 (inv. n° 2021.0.67) dans une chemise de papier dominoté sur laquelle était inscrit : « deux discours autographes de Victor Hugo sur l’amnistie un à l’enterrement de mad. Louis Blanc à moi A. Père me les a donnés. »

Museum number
2021.0.68

Indexation

Datation en siècle

  • 2e millénaire
    • 19e siècle (101,684)
      • 2e moitié du 19e siècle
        • 4e quart du 19e siècle

Period

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Fonction / Utilisation 

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page