Palais de Justice - Arc de Nazareth, pris du quai

Zoom
Palais de Justice - Arc de Nazareth, pris du quai
Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
otros imágenes (1)
Palais de Justice - Arc de Nazareth, pris du quai
Emonts ou Emonds, Pierre
Datación
Vers 1868
Museo
Museo Carnavalet - Historia de París
Autor(es)
Emonts ou Emonds, Pierre (Aix-la-Chapelle, 29–03–1831 - après 1912), photographe
Fecha
Vers 1868
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Número de inventario
PH17171
Palais de Justice - Arc de Nazareth, pris du quai

Información detallada

Autor(es)
Emonts ou Emonds, Pierre (Aix-la-Chapelle, 29–03–1831 - après 1912), photographe
Fecha de producción
Vers 1868
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 27.7 cm
  • Largeur : 22.8 cm
Dimensions - Montage d'origine:
  • Hauteur : 48 cm
  • Largeur : 31.5 cm
Descripción

Tirage contrecollé sur montage ancien

Marcas, inscripciones, cuños
Tampon - Sur l'image, en bas, à droite, à l'encre rouge : "VILLE / DE / PARIS". Cf. Lugt Suppl. 2012c. \ Inscription à l'encre
Inscription concernant le titre - Au recto du montage, en bas à gauche, manuscrite à l'encre noire attribuée à Emonts : "Palais de Justice - Arc de Nazareth, pris du quai - B.28 - Nº345.". \ Inscription à l'encre
Descripción iconográfica

Palais de justice, boulevard du Palais, 1er arrondissement. Vue rapprochée de l'arcade enjambant la rue de Nazareth prise du quai des Orfèvres donnant sur la rue de Jérusalem avant les destructions lors de la Commune. Arcade reliant la cour des Comptes à ses archives qui enjambait la rue de Nazareth réduite à une impasse en 1843 (commençant dans la cour de la Ste Chapelle et finissant dans la rue de Jérusalem).

Comentario histórico

La rue de Jérusalem a été absorbée, comme la rue de Nazareth et Sainte-Anne, à la fin du XIXème siècle par le quai des Orfèvres au fil des extensions du palais de Justice. L'arc de Nazareth, construit de 1552 à 1556, reliait la cour des Comptes dans la cour de la Sainte Chapelle à ses archives établies dans l'ancien logis des chapelains de la sainte Chapelle. La cour des Comptes est incendiée lors de la Commune, l'arcade n'est pas détruite et est démontée pierre par pierre pour être remontée dans la cour du musée Carnavalet côté rue des Francs-Bourgeois. Son style appartient à celui de la Renaissance avancée. La voûte en berceau soutenue de chaque côté par quatre consoles à volutes, porte un étage qu'éclaire sur chaque face une fenêtre à tabernacle brochant sur un haut comble en bâtière. l'ouvrage a pour principal auteur Guillaume Le Breton. La décoration sculptée est probablement de Jean Goujon.

Forma de adquisición
Número de inventario
PH17171

Indización

Datation en siècle

  • 2e millénaire

Periodo

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page