Modèle réduit de guillotine

Zoom
16 visuals Ver
CC0Descargar
Modèle réduit de guillotine
© Patrick Pierrain / Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
otros imágenes (16)
Modèle réduit de guillotine
Anonyme
Datación
Entre 1800 et 1850
Museo
Museo Carnavalet - Historia de París
Autor(es)
Anonyme, maquettiste
Fecha
Entre 1800 et 1850
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Número de inventario
PM86

Información detallada

Autor(es)
Anonyme, maquettiste
Fecha de producción
Entre 1800 et 1850
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 62.5 cm
  • Longueur : 42 cm
  • Profondeur : 28.5 cm
Descripción

L'appareil est composé de deux montants à glissière où se trouvent le couperet et la lunette, il repose sur un socle.

Comentario histórico

Avant la Révolution il existait de nombreux supplices mortels. A la fin de 1791, le comité de législation chargea le docteur Louis de mettre au point une machine à trancher les têtes. Cette machine appelée la "Louison" ou "Louisette" fut perfectionné par le docteur Guillotin partisant du "supplice unique pour tous". Elle fut utilisée en France jusqu'à l'abolition de la peine de mort en 1981.

Forma de adquisición
Nombre del donador, testador o vendedor
Fecha de adquisición
1929
Número de inventario
PM86

Prolongación

Prolongación

Exposiciones

Título
Justice en Dauphiné (Grenoble)
Fechas
01/01/1994 to 12/31/1994
Institución
Musée de Grenoble

Indización

Artista / autor

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page