L'Amiral Sir Sidney Smith

Zoom
CC0Descargar
L'Amiral Sir Sidney Smith
CC0 Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
otros imágenes (1)
L'Amiral Sir Sidney Smith
Autissier, Louis-Marie
Datación
En 1823
Museo
Museo Cognacq-Jay, El gusto del siglo XVIII
Autor(es)
Autissier, Louis-Marie (Vannes, 08–02–1772 - Bruxelles, 20–09–1830), peintre
Fecha
En 1823
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Ubicación
Musée Cognacq-Jay, Niveau 3, Salle 13
Número de inventario
J702

Información detallada

Autor(es)
Autissier, Louis-Marie (Vannes, 08–02–1772 - Bruxelles, 20–09–1830), peintre
Fecha de producción
En 1823
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 9.5 cm
  • Largeur : 8 cm
Descripción

Miniature ovale dans un cadre de même forme en cuivre doré.

Marcas, inscripciones, cuños
Signature - Signé à gauche : "Autissier pt / Paris 182[dernier chiffre illisible]"
Date - Daté à gauche : "Autissier pt / Paris 182[dernier chiffre illisible]" [la date est tronquée par un éclat de la gouache sur les deux derniers chiffres]
Inscription concernant le modèle - Au dos, inscription à l'encre noire : "amiral / Sir William / Sydney-Smith."
Inscription concernant le modèle - Au dos, inscription au crayon : "S. William..." [le reste illisible]
Numéro - Au dos, nombre imprimé en bleu sur une étiquette : "1003"
Numéro de délivrance du legs - Au dos, en rouge : "D 28"
Descripción iconográfica

Sir William Sidney Smith (Westminster, 1764 – Paris, 1840), entré dans la Royal Navy en 1777, fut fait prisonnier en 1795 et resta deux ans au Temple après avoir été chargé par l’Amiral Hood d’incendier la flotte française dans le port de Toulon. Il dirigea la défense de Saint-Jean-d'Acre contre les Français, forçant Bonaparte à s'éloigner de cette place (1799). Cette victoire le rendit célèbre en Angleterre à l’égal de Nelson.Bien que livrant de nombreux combats contre les forces françaises, il fit toujours preuve de francophilie et vint habiter Paris avec sa femme après la chute de l'Empire. Amiral en 1821, il passa la fin de sa vie à s'occuper d'œuvres philanthropiques et de franc-maçonnerie. Il fonda l'ordre des Chevaliers libérateurs et fut très actif dans celui des Templiers, résurgence signalée dès 1805.Sidney Smith se fait représenter ici avec toutes ses décorations militaires et civiles :- le sautoir rouge de l'ordre du Croissant turc- le cordon jaune à liseré bleu de chevalier commandeur et grand-croix de l'ordre suédois de l'Epée, avec sa plaque (la plus en haut)- le cordon bleu à liseré rose et la plaque (la plus à gauche) de l'ordre de Saint-Ferdinand de Sicile- à peine visible, le cordon bleu de l'ordre portugais de la Tour et l'Epée, avec sa plaque (la plus à droite)- en partie dissimulée par le cordon jaune à liseré bleu, la plaque avec rayonnement de chevalier commandeur de l'ordre anglais du Bain- au cou, en commanderie, la croix du Temple

Comentario histórico

La datation de cette miniature est proposée avec réserve. La date figurant à gauche est tronquée par un éclat de la gouache sur les deux derniers chiffres. L'année 1823 est avancée par comparaison avec un autre exemplaire identique de cette miniature, conservé dans les collections royales britanniques, signé et daté 1823.Un autre "Portrait de l'Amiral Sidney Smith" est conservé au musée du Grand Orient, à Paris, signé par Eugénie Henry, plus tard Mme Latil (sans n° d'inventaire). Cette toile semble avoir été réalisée d'après la miniature d'Autissier, dont elle reprend les traits, la pose ainsi que l'uniforme recouvert, cette fois, de décorations maçonniques. Il faut probablement situer ce tableau après 1838, lorsque Sidney Smith voulut asseoir son autorité comme grand maître de l'ordre du Temple.

Personne / Personnage représenté
Forma de adquisición
Nombre del donador, testador o vendedor
Fecha de adquisición
1928
Número de inventario
J702
Ubicación
Musée Cognacq-Jay, Niveau 3, Salle 13

Indización

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page