Lettre autographe signée de Mme Paul Albert Besnard à Henry Lapauze, 9 septembre 1918, 3e feuillet

Zoom
3 visuals Ver
Lettre autographe signée de Mme Paul Albert Besnard à Henry Lapauze, 9 septembre 1918, 3e feuillet
© Petit Palais / Ville de Paris
X
Zoom
© Petit Palais / Ville de Paris
X
Zoom
© Petit Palais / Ville de Paris
X
Zoom
otros imágenes (3)
Lettre autographe signée de Mme Paul Albert Besnard à Henry Lapauze, 9 septembre 1918, 3e feuillet
Besnard, Charlotte-Gabrielle (née Dubray)
Datación
09–09–1918
Museo
Petit Palais - Museo de Bellas Artes de la Ciudad de París
Autor(es)
Besnard, Charlotte-Gabrielle (née Dubray) (Paris, 23–04–1855 - Paris, 15–03–1931), epistolier
Fecha
09091918
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Lugar (s) de ejecución
Número de inventario
LDUT1175(5C)
Lettre autographe signée de Mme Paul Albert Besnard à Henry Lapauze, 9 septembre 1918, 3e feuillet

Información detallada

Autor(es)
Besnard, Charlotte-Gabrielle (née Dubray) (Paris, 23–04–1855 - Paris, 15–03–1931), epistolier
Fecha de producción
09091918
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Lugar (s) de ejecución
Dimensions - Œuvre:
  • Hauteur : 26.7 cm
  • Largeur : 26 cm
Descripción

Ecrite au recto

Marcas, inscripciones, cuños
Transcription : « Talloires Haute Savoie, 9 septembre 1918. Cher Monsieur Lapauze,Je viens causer avec vous de la proposition que vous avez fait transmettre à mon mari par notre ami le Prince Ghika, et vous demander si en réalité vous entrevoyez la possibilité d’obtenir que les précieuses reliques de nos cathédrales qui sont sous votre garde, nous soient confiées pour un temps ?Depuis des mois, nous sollicitons du Ministère le don à l’Académie du double de quelques-uns des beaux moulages qui figurent au Musée du Trocadéro. Bien que nous ayons obtenu qu’il nous fut attribué les quelques rares épreuves autrefois acquises par l’Etat, à destination des Musées de province, nous n’avons pas obtenu l’essentiel : du point de vue de la propagande des moulages de Reims :Au point de vue de l’Art pur, une ou deux de ces admirables figures participant à la fois de la Sculpture et de l’Architecture qui ornent un des portails de la cathédrale de Chartes.L’Exposition projetée est donc enrayée dans l’essentiel, et notre correspondance à été si longue et si pressante, que nous nous décourageons un peu.Le Ministère de l’Instruction Publique ne peut pas faire les frais, et le budget de la propagande me paraît destiné surtout à des conférences, à des missions et aux voyages.Peut-être pourriez-vous nous donner un conseil et même un coup d’épaule auprès de Monsieur Cortot lorsque le moment sera venu.Monsieur Enlart, Directeur du Musée du Trocadéro ne compte rentrer à Paris qu’au début octobre ; et je sais qu’il compte joindre ses efforts aux nôtres et à ceux de nos amis pour arriver à une combinaison satisfaisante.Peut-être vaut-il mieux l’attendre pour faire de nouvelles démarches officielles. Mon mari me charge de vous dire qu’il aimerait à ne faire la demande des vestiges de nos cathédrales que vous vouliez bien lui proposer, que lorsque vous vous serez assuré que sa demande sera prise en considération.Nous trouvons essentiel que les choses soient bien faites, pour que leur portée atteigne le but très sérieux que nous nous proposons : Profiter de la Propagande de guerre qui est une chose courante en ce moment pour faire connaître en Italie les beautés de la Sculpture Française du Moyen-Age dont on a qu’une très faible idée là-bas et combattre à l’aide de preuves à l’appui, l’idée que nous avons contribué à répandre : que tout l’Art Français vient d’Italie…. Et cela en vue de notre influence pour l’après guerre, en opposition avec celle entièrement Allemande qui dominait avant, aussi bien dans le domaine de l’Art que dans celui de l’Industrie.Vous comprenez que vue de cette façon nulle Propagande ne peut-être plus importante au double point de vue de nos intérêts et de notre prestige. C’est cela qu’un homme comme vous pourrait peut-être faire comprendre à Monsieur Cortot et au Ministre. Faite après la guerre la manifestation que nous entrevoyons ne rencontrerait plus l’élan sur lequel il faut compter comme sur une vitesse acquise, et les Français paraîtraient peut-être outrecuidants en cherchant à imposer l’admiration sans autre prétexte à invoquer qu’une perfection dont ils sont fiers. Une insidieuse propagande amènerait en ce moment nos alliés à l’état d’esprit où nous les voulons sans heurter leur sensibilité. Combien votre fille est charmante, cher Monsieur Lapauze, et combien nous avons eu de plaisir à la connaître. Partagez je vous en prie avec elle notre meilleur et plus sympathique souvenir. [Mme] Besnard »
Forma de adquisición
Fecha de adquisición
06071981
Número de inventario
LDUT1175(5C)

Indización

Datation en siècle

  • 2e millénaire
    • 20e siècle (68.380)
      • 1ère moitié du 20e siècle
        • 1er quart du 20e siècle

Periodo

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Retour vers le haut de page