Massacre des prostituées à l'Hôpital de la Salpêtrière le 3 septembre 1792, actuel 13ème arrondissement. Estampe Nº165, p.430 du journal des Révolutions de Paris des 1-8 septembre 1792.

Zoom
CC0Descargar
Massacre des prostituées à l'Hôpital de la Salpêtrière le 3 septembre 1792, actuel 13ème arrondissement. Estampe Nº165, p.430 du journal des Révolutions de Paris des 1-8 septembre 1792.
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
otros imágenes (1)
Massacre des prostituées à l'Hôpital de la Salpêtrière le 3 septembre 1792, actuel 13ème arrondissement. Estampe Nº165, p.430 du journal des Révolutions de Paris des 1-8 septembre 1792.
Anonyme
Datación
En 1792
Museo
Museo Carnavalet - Historia de París
Autor(es)
Anonyme, graveur
Fecha
En 1792
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Número de inventario
G.28588
Massacre des prostituées à l'Hôpital de la Salpêtrière le 3 septembre 1792, actuel 13ème arrondissement. Estampe Nº165, p.430 du journal des Révolutions de Paris des 1-8 septembre 1792.

Información detallada

Autor(es)
Anonyme, graveur
Imprimerie Prudhomme (01–01–1752 - 01–01–1830), editeur
Autres titres :
Rev. de Paris - Terrible Massacre de femmes dont l'histoire na jamais donné l'exemple. - Nº165.Pag.430. (Titre inscrit (lettre)), Mort de Beaurepaire à Louis XVI à la Convention (Titre de la série)
Fecha de producción
En 1792
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 13.7 cm
  • Largeur : 21 cm
Dimensiones - Montage
  • Hauteur : 32.5 cm
  • Largeur : 50 cm
Marcas, inscripciones, cuños
Inscription concernant le titre - Au recto de la gravure, en haut, imprimée à l'encre noire : "Rev. de Paris - Terrible Massacre de femmes dont l'histoire na jamais donné l'exemple. - Nº165.Pag.430.". \ impression
Lettre - Au recto de la gravure, en bas, sous le trait carré, imprimée à l'encre noire : "Le 3 7bre 1792 des hommes ivres du Sang versé dans toutes les Prisons de Paris, allerent à l'Hopital de la Salpêtrière, se firent représenter les / prisonnieres au nombre de quarante-cinq et d'apres la lecture des écrous, les assommerent sur le place, la femmes Desrues fut une des premieres / victimes. Ces malheureuses ne trempoient aucunement dans la conspiration des prisons." [sic] \ impression
Numéro d'inventaire - Au recto de la gravure, en bas à droite, manuscrit au crayon gras : "G. 28588". \ Inscription au crayon
Tampon - Au recto de la gravure, au centre à droite, tampon à l'encre violette : "COLLECTION * LIESVILLE * / VILLE / DE / PARIS" (Cf. Lugt suppl. 1681b : tampon apposé dès mars 1880). \ impression
Tampon - Au recto de la gravure, en bas à droite, tampon à l'encre rouge : "DE LIESVILLE". \ impression
Cachet - Au recto du montage, en bas au centre, tampon sec : "Mr DE LIESVILLE / 24 RUE DU GARDE". \ impression
Descripción iconográfica

Massacre des prostituées à l'Hôpital de la Salpêtrière le 3 septembre 1792, actuel 13ème arrondissement. Estampe Nº165, p.430 du journal des Révolutions de Paris des 1-8 septembre 1792. Scène, exécution, paysage urbain, architecture civile, hospitalière, classique, septembriseurs. Peuple armé de piques, haches, maillet, sabre, "travailleurs", bourreaux, citoyens, sans-culotte, femmes du peuple, garde nationale. Mort, cadavres. Façade, fronton, dôme sur tambour, bâtiments, fenêtre. Commissaire lisant le registre des écrous.

Comentario histórico

Commentaires sur les "Révolutions de Paris" cf. CARG028397. Sur la prison cf. J. Hillairet, Dic. hit. des rues de Paris, 1997, t.2. Tribunaux improvisés. Massacres aussi en province. A Paris : prisons de la Conciergerie, de la Force, de l'Abbaye, Châtelet, Bicêtre, Luxembourg. Selon M. Vovelle, chronique de ces événements par les Rév. de Paris précise mais inexacte. Cf. Rév. fr. Images et récits, 1986, t.III, p.163.

Áreas temáticas / temas / lugares representados :
Forma de adquisición
Nombre del donador, testador o vendedor
Fecha de adquisición
AA 031880
Número de inventario
G.28588

Indización

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Lieu représenté

Retour vers le haut de page