Armes du peuple. Armes du juste milieu.

Zoom
CC0Descargar
Armes du peuple. Armes du juste milieu.
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
otros imágenes (1)
Armes du peuple. Armes du juste milieu.
Philipon, Charles
Datación
En 1831
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Philipon, Charles (Lyon, 19–04–1800 - Paris, 25–01–1862), dessinateur-lithographe
Fecha
En 1831
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Armes du peuple. Armes du juste milieu.

Información detallada

Autor(es)
Philipon, Charles (Lyon, 19–04–1800 - Paris, 25–01–1862), dessinateur-lithographe
Delaporte, Victor Hippolyte (29–01–1804), imprimeur-lithographe
Otro título :
La Caricature morale, religieuse, littéraire et scénique (Titre de l'ensemble)
Fecha de producción
En 1831
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 27 cm
  • Largeur : 35.6 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 19 cm
  • Largeur : 31 cm
Descripción

Planche HT parue dans La Caricature morale, religieuse, littéraire et scénique, volume 2, 26 mai 1831, (Planche n°59)

Marcas, inscripciones, cuños
Inscription - Titre en bas à gche : « Armes du peuple. » et en bas à dte : « Armes du juste milieu » ; indications : en ht au centre : « La Caricature (Journal) », en ht à dte : « N°59. »
Inscription - Dans la lettre : « Ch. Ph. premier blasonnier de la meilleure des républiques » [Charles Philipon, auteur du modèle et dessinateur], « Lith. de Delaporte Sr de Langlumé » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie Véro Dodat. » [éditeur]
Inscription - Banderole des armes du peuple sur laquelle est inscrite la devise : « MISERE TOU […]RS [TOUJOURS] MISERE » ; banderoles des armes du juste milieu sur lesquelles sont inscrites les devises : « LA FRANCE N’Y […] SENTIRA [CONSENTIRA] PAS » et « MIEUX VAUT LA HONTE QUE LA GUERRE. » (dénonciation du principe de non-intervention militaire à l’étranger); sur les feuilles de papier : « Insultes, / Mandemt de l’Arch […] [Archevêque] de P[…] [Paris] / Manifeste de la Russie / Lettre du duc de Modène / Sermons des [ ?] / Services pour le duc de [ ?] / Actes de don […] / discours des Pairs », « Police Secrete [Secrète] / Gazettes … 300,000 / de Paris … 10000 / Espionage [Espionnage] de [ ?] 200,000 / Débats… 100,000 / Elections… 500,000 / [ ?] .. 100,000 »
Descripción iconográfica

Les armes du peuple, à gche, sont trois pavés sur un écu rouge. Derrière l’écu se croisent une pique et un balai (qui servent respectivement à desceller les pavés du sol pour construire les barricades, et le balai au nettoyage qui fait suite), accompagnés d’une lanterne cabossée et d’un chapeau de garde national. Au centre se dresse un faisceau de licteur surmonté du bonnet phrygien à cocarde tricolore (ensemble symbolisant la République française). En bas, devant la banderole est accrochée la croix de juillet à trois branches : créée pour récompenser les héros des trois journées révolutionnaires, elle est présentée ici comme le seul bénéfice acquis par les combattants de juillet 1830. Les armes du juste milieu, à dte, se composent d’un écu tricolore présentant le motif de la fleur de lys, d’un dindon déplumé et d’une abeille. Derrière l’écu se croisent deux seringues à clystère (allusion à l’usage de pompes à incendie plutôt que d’armes par le gouvernement pour disperser une manifestation bonapartiste en 1831) sur fond de feuilles de papier donnant une liste d’insultes et de subventions de la Police secrète. Le service organisé les 14 et 15 février 1831 à la mémoire du duc de Berry a ainsi suscité une violente riposte d’anticléricalisme populaire, le pillage de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois et de l’archevêché. À dte, les coûts de la police secrète suggèrent que le pouvoir tient tous les secteurs par la corruption. Le blason est surmonté d'un bonnet de nuit portant trois cocardes, dont la blanche (celle de la royauté) et la tricolore (celle de la république), ainsi qu’un nœud vert et blanc (symbole de la bourgeoisie). En ht se trouve une banderole tricolore, et en bas, une banderole bleue portant inscriptions. Il s’agit d’allusions au mot d’ordre de la politique du ministre des Affaires étrangères, Sébastiani, qui développe une théorie de non-intervention en Pologne. Les deux blasons, représentés côte à côte, montrent à quel point les valeurs républicaines et les valeurs de la monarchie de Juillet sont éloignées les unes des autres.

Forma de adquisición
Fecha de adquisición
20022013
Institución

Indización

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page