Zin ! zin ! baoun – baoun – baoun !! – zin ! baoun ! zin ! baoun ! zin – zin – zin !.......... Entrrrrrrrrrrrez, messieurrrrs et dames ! venez, venez, venez voirrrr ici dedans les grrrands sauteurrrs politiques qui font l’admirrration de tous les...

Zoom
CC0Descargar
Zin ! zin ! baoun – baoun – baoun !! – zin ! baoun ! zin ! baoun ! zin – zin – zin !.......... Entrrrrrrrrrrrez, messieurrrrs et dames ! venez, venez, venez voirrrr ici dedans les grrrands sauteurrrs politiques qui font l’admirrration de tous les...
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
otros imágenes (1)
Zin ! zin ! baoun – baoun – baoun !! – zin ! baoun ! zin ! baoun ! zin – zin – zin !.......... Entrrrrrrrrrrrez, messieurrrrs et dames ! venez, venez, venez voirrrr ici dedans les grrrands sauteurrrs politiques qui font l’admirrration de tous les...
Grandville
Datación
En 1833
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Fecha
En 1833
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Número de inventario
BAL 2013.0.1.6.21.3
Zin ! zin ! baoun – baoun – baoun !! – zin ! baoun ! zin ! baoun ! zin – zin – zin !.......... Entrrrrrrrrrrrez, messieurrrrs et dames ! venez, venez, venez voirrrr ici dedans les grrrands sauteurrrs politiques qui font l’admirrration de tous les...

Información detallada

Autor(es)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Desperet ou Desperret, Auguste (en 1865), dessinateur-lithographe
Imprimerie Becquet (28–02–1796), imprimeur
Aubert, editeur
Otro título :
La Caricature politique, morale, littéraire et scénique (Titre de l'ensemble)
Fecha de producción
En 1833
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 35.8 cm
  • Largeur : 51.7 cm
Dimensiones - Image
  • Hauteur : 31.1 cm
  • Largeur : 40.9 cm
Descripción

Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 6, 13ème dessin de l’association, mois d’août 1833

Marcas, inscripciones, cuños
Inscription - Titre en bas au centre : « Zin ! zin ! baoun – baoun – baoun !! – zin ! baoun ! zin ! baoun ! zin – zin – zin !.......... Entrrrrrrrrrrrez [entrez], messieurrrrs [messieurs] // et dames ! venez, venez, venez voirrrr [voir] ici dedans les grrrands [grands] sauteurrrs [sauteurs] politiques qui font l’admirrration [admiration] de tous les souverrrains de l’eurrrope [Europe] // c’est l’instant, c’est la minute, ça va finirrrr ! » ; indications : en ht à gche : « 13e Dessin de la Souscription mensuelle (mois d’Août) »
Inscription - Dans la lettre : « chez Aubert, galerie véro dodat. » [éditeur], « L. de Becquet, Furstemberg 6 » [imprimeur] ; dans l’image, en ht à gche, sur une poutre, signature : « J. J. G. A. D. » [Jean-Jacques Grandville, dessinateur, et Auguste Desperet, lithographe]
Inscription - Quatre affiches portant des illustrations et des inscriptions remplies volontairement de fautes d’orthographe. Sur la 1e : un bateau (le « Véssot [vaisseau] de l’eta [état] // (voire le constitutionel [constitutionnel] »). Sur la 2e : la colonne Vendôme (Le Gran [grand] Napoléon susa [sur sa] colone [colonne] ». Sur la 3e : l’obélisque de Louxor place de la Concorde (« Lobilisque de Luqueçore »). Sur la 4e : trois hauts porte-drapeaux. En ht à dte, assis sur une corde, un singe (Thiers ?), portant un bicorne et portant des lunettes, jette des pièces et un billet de « fonds // secrets »
Descripción iconográfica

Le titre est une adresse au spectateur, l’incitant à venir au spectacle organisé par les membres du gouvernement. La pl. représente en effet ces derniers en saltimbanques, en amuseurs. Dans une rue, au premier plan se trouvent les spectateurs, membres du peuple, de dos, formant une foule dans laquelle se trouvent également des membres du gouvernement : au centre on voit notamment Soult volant de l’argent dans la poche d’un homme. Montalivet se charge de transmettre l’argent à Guizot, lequel le transfère à Barthe, et enfin au duc d’Orléans donnant un sac d’écus à Louis-Philippe qui se charge, caché derrière un rideau, de récupérer le butin. Un jeune homme du peuple se retourne, l’air triste, pour regarder le spectateur. La pl. dénonce la taxation du peuple par le gouvernement. C’est un spectacle proposé par les ministres auquel assiste le peuple. Sur une tribune en bois, trois musiciens : de gche à dte : Viennet (son ombre projetée est en forme de tête d’âne. Référence aux ânes d’Estagel et à son Epître aux mules), Lobau (il porte un turban oriental décoré d’une seringue à clystère) et Thiers jouant de la flûte, ainsi que Dupin jouant de la grosse caisse (décorée d’une poire) et des cymbales. Au centre, le grand et mince Madier de Montjau s’appuie sur un bâton de la main gche, tandis que de la main dte, il désigne aux spectateurs les affiches déroulées derrière lui. L’explication donne un complément au titre de la pl. et annonce les numéros de cirque auxquels le gouvernement convie le peuple. Par l’invention de ces numéros, l’explication dénonce la politique de Louis-Philippe, se moque du duc d’Orléans, adresse ses louanges à Napoléon, critique l’installation de l’obélisque de Louxor à Paris, dénonce les arrestations et persécutions des républicains, ironise sur l’engagement républicain du roi des Français… Ainsi, "La Caricature" a réuni en une pl. et une explication une grande partie des griefs qu’elle nourrit contre le gouvernement. Elle tourne en ridicule les ministres et le roi, qu’elle assimile à des saltimbanques, des « sauteurs politiques ».

Forma de adquisición
Fecha de adquisición
20022013
Número de inventario
BAL 2013.0.1.6.21.3
Institución

Indización

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page