Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous, et que ça finisse.

Zoom
CC0Descargar
Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous, et que ça finisse.
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
otros imágenes (1)
Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous, et que ça finisse.
Daumier, Honoré
Datación
En 1834
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Atribuida a Daumier, Honoré (Marseille, 26–02–1808 - Valmondois, 10–02–1879), dessinateur
Fecha
En 1834
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous, et que ça finisse.

Información detallada

Autor(es)
Atribuida a Daumier, Honoré (Marseille, 26–02–1808 - Valmondois, 10–02–1879), dessinateur
Delaunois, Nicolas Louis (Reims, 06–02–1805), imprimeur
Otro título :
La Caricature politique, morale, littéraire et scénique (Titre de l'ensemble)
Fecha de producción
En 1834
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 27 cm
  • Largeur : 35.5 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 21.8 cm
  • Largeur : 28.9 cm
Descripción

planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 8, 13 novembre 1834 (Planche n°439)

Marcas, inscripciones, cuños
Inscription - Titre en bas au centre : « Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous, et que ça finisse. » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°210. », en ht à dte : « Pl. 439. »
Inscription - Dans la lettre : « Au Bureau, chez Aubert, pass. Véro-Dodat. » [éditeur] ; « Lith : Delaunois ; r. du Bouloi, 19. » [imprimeur] ; attribution : Honoré Daumier
Descripción iconográfica

Dans le contexte des crises ministérielles de 1834, Daumier offre la formule iconographique de la duperie et de l'hypocrisie au sommet de l'Etat avec ces couples d'hommes qui dans un même mouvement s'embrassent et se font les poches. De trois-quart dos et le visage caché, Louis-Philippe est reconnaissable à sa silhouette obèse. Dans la partie gauche apparaissent Thiers et Persil. Le titre, "Nous sommes tous d’honnêtes gens, embrassons-nous, et que ça finisse." est tiré de la pièce "Robert Macaire". Le personnage interprété par Frédérick Lemaître, affairiste, manipulateur, impudent, et que Daumier commence à s'approprier dès 1834, apparaît ainsi comme l'un des miroirs tendus par la scène et la caricature à la Monarchie de Juillet.

Personne / Personnage représenté
Forma de adquisición
Fecha de adquisición
20022013
Institución

Indización

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page