M. Berryer est à la tribune… (Applatissement général des centres et des ministres)

Zoom
CC0Descargar
M. Berryer est à la tribune… (Applatissement général des centres et des ministres)
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
otros imágenes (1)
M. Berryer est à la tribune… (Applatissement général des centres et des ministres)
Grandville
Datación
En 1835
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Fecha
En 1835
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Número de inventario
BAL 2013.0.1.9.19.2
M. Berryer est à la tribune… (Applatissement général des centres et des ministres)

Información detallada

Autor(es)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Desperet ou Desperret, Auguste (en 1865), dessinateur-lithographe
Delaunois, Nicolas Louis (Reims, 06–02–1805), imprimeur
Aubert, editeur
Otro título :
La Caricature politique, morale, littéraire et scénique (Titre de l'ensemble)
Fecha de producción
En 1835
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensiones - Œuvre
  • Hauteur : 27 cm
  • Largeur : 35.5 cm
Dimensiones - Image
  • Hauteur : 21.4 cm
  • Largeur : 27.7 cm
Descripción

Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 9, 30 avril 1835 (Planche n°487)

Marcas, inscripciones, cuños
Inscription - Titre en bas au centre : « M. Berryer est à la tribune………….. (Applatissement général des centres et des ministres) » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°234. », en ht à dte : « Pl. 487. »
Inscription - Dans la lettre : « Au bureau chez Aubert, galerie Véro-Dodat. » [éditeur], « Lith. Delaunois rue du Bouloi, 19 » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « G. D. » [Jean-Jacques Grandville, dessinateur, et Auguste Desperet, lithographe]
Descripción iconográfica

Pierre-Antoine Berryer, avocat et parlementaire de Marseille, siégeant dans l'opposition légitimiste sous la monarchie de Juillet, était connu pour ses talents d'orateur. La planche le présente à la tribune de la Chambre, les bras étendus devant lui ; sur le pupitre des papiers portant l'inscription "Dette américaine" et "Documens". Ses positions en faveur des accusés d'Avril et contre le versement des indemnités aux Etats-Unis lui valurent la sympathie des républicains, comme en atteste cette planche de "La Caricature". L'image montre littéralement "l'applatissement" des députés devant l'éloquence de Berryer et la légende joue sur la ressemblance sonore entre "applatissement" et "applaudissement". Le motif de la charge semble avoir été fourni par un article de la "Nouvelle Minerve" cité dans l'explication : "M. Berryer est né orateur, orateur gigantesque. Si quelque ministre ou souteneur de ministre marmotte une interruption, M. Berryer se retire un peu en arrière de la tribune et le regarde s'enferrer : et puis, revenant tout à coup sur lui comme sur une proie, il le secoue, le soulève, et, le laissant retomber, il L'APPLATIT sur son siège par une réplique foudroyante."

Forma de adquisición
Fecha de adquisición
20022013
Número de inventario
BAL 2013.0.1.9.19.2
Institución

Indización

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page