Dans l'atelier du photographe

La photographie mise en scène (1839-2006)

Présentation

De Daguerre à nos jours, l'atelier du photographe est le lieu par excellence où s'opère la magie de la fabrication d'une image. Cette exposition propose de rapprocher l'histoire de la photographie de celle de ses dispositifs, en dévoilant les coulisses de la fabrication des tirages.

 

Au travers de cette exposition, le musée Bourdelle nous entraîne dans la magie de la fabrication d'une image, les processus d'élaboration des photographies ainsi que leurs usages esthétiques et sociaux.

Le regard des photographes sur leur pratique est réfléchi par 54 oeuvres illustrant chacune un procédé ou une période charnière de l'histoire de la photographie, du daguerréotype de 1839 au images contemporaines.

Une introduction à l'histoire technique de la photographie par le biais d'oeuvres maîtresses ou emblématiques issues des collections de la Ville de Paris, chacune illustrant un moment clé des découvertes et des expérimentations qui fondent l'aventure de la photographie, de ses débuts jusqu'aux recherches les plus contemporaines.

 

Commissaire :
Anne Cartier-Bresson, Conservatrice générale du Patrimoine, Directrice de l'Atelier de Restauration et de conservation des Photographies de la Ville de Paris (ARCP) 

Avec la participation de l'ARCP

Información práctica

Precios
Plein tarif : 5 euros
Tarif réduit : 3,50 euros
Demi-tarif : 2,50 euros
Gratuit jusqu'à 13 ans inclus

Media

Vidéo Paris Musées
DANS L’ATELIER DU PHOTOGRAPHE

DANS L’ATELIER DU PHOTOGRAPHE
La photographie mise en scène
Musée Bourdelle

Du 9 novembre 2012 au 10 février 2013
De Daguerre à nos jours, l’atelier du
photographe est le lieu par excellence
où opère la magie de la fabrication d’une
image. L’histoire des processus de formation
des photographies est marquée par des
moments‐clés dont les répercussions
techniques s’avèrent décisives sur la pratique
des photographes comme sur les usages
esthétiques et sociaux de la photographie.
L’exposition présentée au musée Bourdelle
donne à voir cette histoire croisée.
La photographie est née entourée de mystère. L’image des origines s’accompagne d’un
double rituel : le temps de la prise de vue et de la lumière se prolonge dans l’obscurité
du laboratoire par la réalisation du tirage et la « cuisine » chimique du photographe.
Caractéristiques de l’acte photographique, ces deux rituels ont subi des transformations
dans leur mode de représentation qui nous révèlent les continuités ou les ruptures de ce
medium en constante évolution.
Le regard des photographes sur leur pratique est réfléchi par 54 oeuvres illustrant
chacune un procédé ou une période charnière de l’histoire de la photographie, du
daguerréotype de 1839 aux images contemporaines. Photographie de studio chez
Disdéri, de mode chez Henry Clarke, de rue chez Henri Cartier‐Bresson… Ce parcours
chronologique s’achève par l’oeuvres de Pietro Iori qui mêle images matérielles et images
virtuelles.
À une époque où l’avènement du numérique gomme les difficultés techniques au profit
d’un résultat immédiat, cette sélection nous invite à découvrir d’un autre oeil des
photographies appartenant aux collections municipales parisiennes, ainsi qu’à d’autres
institutions emblématiques comme la Société française de photographie et le Musée
d’Orsay, ou provenant directement de l’atelier des artistes exposés.

Autour de l'exposition

Publication

La Photographie mise en scène (1839-2006)
Retour vers le haut de page