Un pauvre diable paye ses bottes

Zoom
CC0Descargar
Un pauvre diable paye ses bottes
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
otros imágenes (1)
Botte
Un pauvre diable paye ses bottes
Monnier, Henry Bonaventure
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Número de inventario
BAL91.67

Información detallada

Autor(es)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Bernard, Charles Louis (Paris, 29–06–1769 - Paris, 11–09–1848), dessinateur-lithographe
Otro título :
Récréations (Titre de la série)
Datación (siglo)
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 23 cm
  • Largeur : 31.5 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 14.2 cm
  • Largeur : 15.2 cm
Descripción

Estampe coloriée

Marcas, inscripciones, cuños
Timbre humide - t. h. : monogramme A M et 2 R accolés ?
Titre de l'oeuvre - Au-dessus de l'image : RECREATIONS
Numéro - Au-dessus de l'image à droite : Pl.22
Légende - Dans l'image, au bas : Une pauvre diable paye ses bottes.
Inscription concernant l'auteur - Sous l'image à gauche : Henry MonnierSous l'image à droite : Lith de Bernard
Inscription concernant l'épreuve - Sous l'image : Publié par Giraldon Bovinet, Passage Vivienne, N°26.
Descripción iconográfica

Au sol, sont alignées plusieurs paires de bottes. Un domestique, la taille ceinte d'un tablier et un balai sous le bras, reconduit vers la sortie un homme à la mine penaude tenant son chapeau ainsi qu'un billet à la main. Acteur, dramaturge et dessinateur, Henry Monnier a contribué à illustrer La Comédie humaine. Ses gravures des Mœurs administratives, et surtout sa pièce de théâtre Scènes de la vie bureaucratique, ont manifestement inspiré Balzac pour son roman La Femme supérieure, rebaptisé Les Employés. Les mêmes références aux mœurs de leur temps ont souvent inspiré parallèlement les deux artistes sur de nombreux sujets comme on peut le constater dans l’extrait suivant :"-- Voyez donc, monsieur, lui dit Nanon, les jolies bottes qu'a votre neveu. Quel cuir, et qui sent bon. Avec quoi que ça se nettoie donc ? Faut-il y mettre de votre cirage à l'oeuf ?-- Nanon, je crois que l'oeuf gâterait ce cuir-là. D'ailleurs, dis-lui que tu ne connais point la manière de cirer le maroquin, oui, c'est du maroquin, il achètera lui-même à Saumur et t'apportera de quoi illustrer ses bottes. J'ai entendu dire qu'on fourre du sucre dans leur cirage pour le rendre brillant.-- C'est donc bon à manger, dit la servante en portant les bottes à son nez. Tiens, tiens, elles sentent l'eau de Cologne de madame. Ah ! c'est-il drôle.-- Drôle ! dit le maître, tu trouves drôle de mettre à des bottes plus d'argent que n'en vaut celui qui les porte. " [Extrait de Eugénie Grandet, par Honoré de Balzac]

Áreas temáticas / temas / lugares representados :
Número de inventario
BAL91.67
Institución

Prolongación

Prolongación

Lié à Archive / Œuvre

Indización

Matériaux et techniques

Theme representé

Retour vers le haut de page