IndiscrétionJ'ai pris la liberté Madame, d'amener quelques amis

Zoom
CC0Descargar
IndiscrétionJ'ai pris la liberté Madame, d'amener quelques amis
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
otros imágenes (1)
Salon - Intérieur domestique - Paravent - Chien
IndiscrétionJ'ai pris la liberté Madame, d'amener quelques amis
Monnier, Henry Bonaventure
Datación
1827
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Fecha
1827
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Número de inventario
BAL 98-131
IndiscrétionJ'ai pris la liberté Madame, d'amener quelques amis

Información detallada

Autor(es)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Delpech, François Seraphin (Orléans, 1778 - 1825), imprimeur-lithographe
Otro título :
Esquissses parisiennes (Titre de la série)
Fecha de producción
1827
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 25.8 cm
  • Largeur : 35.3 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 20.6 cm
  • Largeur : 19.6 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 40 cm
  • Largeur : 30 cm
Descripción

Planche 1 de la série Esquisses parisiennes par Henry Monnier, 1827, à Paris, de l'imp. lithog. de Delpech, Quai Voltaire n°3

Marcas, inscripciones, cuños
Inscription - Au-dessus du trait au milieu : "Esquisses parisiennes" et à droite : "1"Sous le trait à gauche : "Henry Monnier" et à droite : "I. lith. de Delpech"
Légende - Sous l'image : Indiscrétion - J'ai pris la liberté Madame, d'amener quelques amis
Descripción iconográfica

Une foule d'hommes se presse dans un petit intérieur bourgois. L'hôtesse, les épaules couvertes d'un châle, accueille les visiteurs qui se découvrent devant elle. A gauche, un homme d'âge mur, le visage renfrogné et la taille épaisse leur tourne le dos, la main posée sur une console que surmonte un globe. Une bonne, tout à droite, observe la scène. Un chien est assis au premier plan. A l'arrière plan, un grand paravent dissimule un lit. Acteur, dramaturge et dessinateur, Henry Monnier a contribué à illustrer La Comédie humaine. Ses gravures des Mœurs administratives, et surtout sa pièce de théâtre Scènes de la vie bureaucratique, ont manifestement inspiré Balzac pour son roman La Femme supérieure, rebaptisé Les Employés. Les mêmes références aux mœurs de leur temps ont souvent inspiré parallèlement les deux artistes sur de nombreux sujets comme on peut le constater dans l’extrait suivant : " Pour la première fois, Théodose avait mis un pantalon neuf, des bas de soie gris et des escarpins, un gilet de soie noire et une cravate de satin noir, sur les noeuds de laquelle brillait une épingle choisie avec goût. Il portait un habit neuf, à la nouvelle mode, et des gants jaunes relevés par le blanc des manchettes, il était le seul homme qui eût des manières, un maintien au milieu de ce salon que les invités remplissaient insensiblement." [Extrait de Les Petits bourgeois, par Honoré de Balzac]

Áreas temáticas / temas / lugares representados :
Forma de adquisición
Número de inventario
BAL 98-131
Institución

Indización

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page