Un Monsieur à bonnes fortunes

Zoom
CC0Descargar
Un Monsieur à bonnes fortunes
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
otros imágenes (1)
Intérieur domestique - Haut-de-forme - Couture et travaux d'aiguille - Rentier
Un Monsieur à bonnes fortunes
Monnier, Henry Bonaventure
Datación
1827
Museo
Casa de Balzac
Autor(es)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Fecha
1827
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Número de inventario
BAL 98-133
Un Monsieur à bonnes fortunes

Información detallada

Autor(es)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Delpech, François Seraphin (Orléans, 1778 - 1825), imprimeur-lithographe
Otro título :
Esquisses parisiennes (Titre de la série)
Fecha de producción
1827
Tipo(s) de objeto(s)
Denominación(ciones)
Materiales y técnicas
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 25.7 cm
  • Largeur : 35.4 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 19.7 cm
  • Largeur : 19.4 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 40 cm
  • Largeur : 30 cm
Descripción

Planche 3 de la série Esquisses parisiennes par Henry Monnier, 1827, à Paris, de l'imp. lithog. de Delpech, Quai Voltaire n°3

Marcas, inscripciones, cuños
Inscription - Au-dessus du trait au milieu : "Esquisses parisiennes" et à droite : "3"Sous le trait à gauche : "Henry Monnier" et à droite : "I. lith. de Delpech"
Légende - Sous l'image : Un Monsieur à bonnes fortunes
Descripción iconográfica

Dans un intérieur cossu meublé d'une large banquette, d'un cadre doré, d'une console où un globe et une sculpture ont été posés, trois personnes conversent. Une domestique en tablier blanc et bonnet blanc, se penche vers une jeune femme assise en train de broder une étoffe blanche. A l'autre bout de la banquette, un homme d'âge mûr habillé en bourgeois est vautré, les jambes écartées et étendues devant lui et regardant les deux femmes placidement. Acteur, dramaturge et dessinateur, Henry Monnier a contribué à illustrer La Comédie humaine. Ses gravures des Mœurs administratives, et surtout sa pièce de théâtre Scènes de la vie bureaucratique, ont manifestement inspiré Balzac pour son roman La Femme supérieure, rebaptisé Les Employés. Les mêmes références aux mœurs de leur temps ont souvent inspiré parallèlement les deux artistes sur de nombreux sujets comme on peut le constater dans l’extrait suivant : "Félicie ne put qu'embrasser sa soeur. -- D'ailleurs, reprit Marguerite, il a de la fortune. Sa famille est de la plus haute et de la plus ancienne bourgeoisie. Mais serait-ce donc moi qui m'opposerais à ton bonheur si tu veux le trouver dans une condition médiocre ?..." [Extrait de La Recherche de l'Absolu, par Honoré de Balzac]

Forma de adquisición
Número de inventario
BAL 98-133
Institución

Indización

Retour vers le haut de page