Arrivez, arrivez Nourrice ! Dieux comme y r'semble à Mosieu !

Zoom
CC0Télécharger
Arrivez, arrivez Nourrice ! Dieux comme y r'semble à Mosieu !
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Cerf ou biche - Oiseau - Cocu - Chèvre - Nourrisson = bébé - Accouchement - Nourrice = gouvernante
Arrivez, arrivez Nourrice ! Dieux comme y r'semble à Mosieu !
Grandville
Datation
Entre 1828 et 1829
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Dates
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
BAL 925(m)
Arrivez, arrivez Nourrice ! Dieux comme y r'semble à Mosieu !

Informations détaillées

Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Bulla, Joseph, editeur
Langlumé, Pierre, dessinateur-lithographe
Autre titre :
Les Métamorphoses du Jour (Titre de la série)
Date de production
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 26.8 cm
  • Largeur : 36.3 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 16.8 cm
  • Largeur : 20 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 50 cm
  • Largeur : 40 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - J. Granville
Lettre - Les Métamorphoses du Jour n°11
Inscription - Lith. de Langlumé
Lettre - Arrivez, arrivez nourrice ! Dieux comme y r'semble à Mosieu !
Inscription - à Paris chez Bulla, rue St Jacques, et chez Martinet, rue du Coq.
Description iconographique

Deux femmes et un homme à têtes d'animaux sont dans une chambre. A droite de la scène, une femme, dont on ne distingue que le bonnet blanc, est allongée dans un lit au pied duquel se trouve un couffin vide. Le nouveau-né, à tête d'oiseau, se trouve au centre de la scène, dans les bras d'un homme à tête de cerf dont les grandes cornes laissent penser qu'il n'est pas le père naturel de l'enfant. L'oisillon affamé ouvre le bec en direction de la nourrice à tête de chèvre qui se trouve en face du cerf. La chèvre joint les mains en signe d'émotion.Extrait des Métamorphoses du Jour (éditions Gustave Havard libraire, Paris, 1854) : "Heureux dix-cors![...]Depuis longtemps il n'était qu'époux, depuis longtemps son bonheur était empoisonné par le désir inassouvi d'être père, et maintenant il l'est ![...] l'arrivée de cette bonne chèvre cauchoise qui vient prodiguer au poupon les sucs nourriciers dont les herbages de Normandie ont rempli ses mamelles [...] les méchantes langues du quartier se sont exercées sur cette scène de bonheur intérieur. Elles ont prétendu que le petit, étantun oiseau,ne pouvait ressembler à son père, qui est un véritable cerf".

Mode d'acquisition
Date d’acquisition
21021986
Numéro d’inventaire
BAL 925(m)
Institution

Indexation

Retour vers le haut de page