Arrivez, arrivez, nourrice. Dieux comme y ressemble à Mosieu ! Come Come nurse. Good Good ! what a likeness

Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Dates
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
BAL 925(n)
Arrivez, arrivez, nourrice. Dieux comme y ressemble à Mosieu ! Come Come nurse. Good Good ! what a likeness

Informations détaillées

Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Bulla, Joseph, editeur
Langlumé, Pierre, dessinateur-lithographe
Autre titre :
Les Métamorphoses du Jour (Titre de la série)
Date de production
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 25.8 cm
  • Largeur : 34.3 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 17.2 cm
  • Largeur : 19 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 50 cm
  • Largeur : 40 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - Granville
Lettre - Arrivez, arrivez nourrice ! Dieux comme y r'semble à Mosieu ! Come come nurse. God God ! What a likeness
Inscription - Lith. de Langlumé
Inscription - chez Bulla, rue St Jacques n°38, et chez Martinet, rue du Coq.
Inscription concernant le titre - Les Métamorphoses du Jour n°11.
Description iconographique

2 femmes et un homme à têtes d'animaux sont dans une chambre. A droite de la scène, une femme est allongée dans un lit au pied duquel se trouve un couffin vide. Le nouveau-né, à tête d'oiseau, se trouve au centre de la scène, dans les bras d'un homme à tête de cerf dont les grandes cornes laissent penser qu'il n'est pas le père naturel de l'enfant. L'oisillon affamé ouvre le bec en direction de la nourrice à tête de chèvre qui se trouve en face du cerf. La chèvre joint les mains en signe d'émotion.Extrait des Métamorphoses du Jour (éditions Gustave Havard libraire, Paris, 1854) : "Heureux dix-cors![...]Depuis longtemps il n'était qu'époux, depuis longtemps son bonheur était empoisonné par le désir inassouvi d'être père, et maintenant il l'est ![...] l'arrivée de cette bonne chèvre cauchoise qui vient prodiguer au poupon les sucs nourriciers dont les herbages de Normandie ont rempli ses mamelles [...] les méchantes langues du quartier se sont exercées sur cette scène de bonheur intérieur. Elles ont prétendu que le petit, étantun oiseau,ne pouvait ressembler à son père, qui est un véritable cerf".

Mode d'acquisition
Date d’acquisition
21021986
Numéro d’inventaire
BAL 925(n)
Institution

Indexation

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page