En apercevant la preuve de ce qu'elle nomma mon intempérance

Zoom
CC0Télécharger
En apercevant la preuve de ce qu'elle nomma mon intempérance
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Livre - Fouet
En apercevant la preuve de ce qu'elle nomma mon intempérance
Grandville
Datation
Entre 1840 — 1842
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Dates
Entre 1840 1842
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
En apercevant la preuve de ce qu'elle nomma mon intempérance

Informations détaillées

Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Hetzel, Pierre-Jules (Chartres, 15–01–1814 - Monte-Carlo, 17–03–1886), editeur
Paulin, editeur
Autres titres :
Ilustration pour les "Peines de coeur d'une chatte anglaise", Paris, 1842 (Titre factice), Scènes de la vie privée et publique des animaux - Études de mœurs contemporaines (éd. Hetzel et Paulin, 1842) (Titre de l'ensemble)
Date de production
Entre 1840 1842
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 25.6 cm
  • Largeur : 16.5 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 18.2 cm
  • Largeur : 10.4 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 40 cm
  • Largeur : 30 cm
Description

Illustration (planche HT) pour Scènes de la vie privée et publique des animaux, Paris : Paulin et Hetzel, 1842

Marques, inscriptions, poinçons
Lettre - Sous l'image : "En apercevant la preuve de ce qu'elle nomma mon intempérance..."
Signature - Bas droit de l'image : "[illisible]QUE"
Description iconographique

Une femme au visage animal se tient debout devant un guéridon sur lequel repose un service à thé et la Bible ouverte. Le visage sévère, elle tend le doigt de façon péremptoire et tient dans la main gauche un martinet fait de branchettes sèches. Elle est coiffée d'un turban volumineux garni de plume et porte des gants de résilles noires ainsi que de nombreux colifichets de bigote.Extrait des Peines de coeur d'une chatte anglaise, Par H de Balzac (dans Vie privée et publique des animaux, J. Hetzel libraire-éditeur, 1867) : "En apercevant la preuve de ce qu'elle nomma mon intempérance et mon défaut d'éducation, elle me saisit et me fouetta vigoureusement avec des verges de bouleau, en protestant qu'elle ferait de moi une lady ou qu'elle m'abandonnerait.[...]En ceci éclate la perfection de la morale anglaise qui s'occupe exclusivement des apparences"

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
21021986
Institution

Prolongement

Prolongement

Indexation

Theme representé

Retour vers le haut de page