Gros Cupide, va !

Zoom
CC0Télécharger
Gros Cupide, va !
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Gros Cupide, va !
Daumier, Honoré
Datation
En 1834
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Daumier, Honoré (Marseille, 26–02–1808 - Valmondois, 10–02–1879), dessinateur
Dates
En 1834
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques

Informations détaillées

Auteur(s)
Daumier, Honoré (Marseille, 26–02–1808 - Valmondois, 10–02–1879), dessinateur
Delaunois, Nicolas Louis (Reims, 06–02–1805), imprimeur
Autre titre :
La Caricature politique, morale, littéraire et scénique (Titre de l'ensemble)
Date de production
En 1834
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 35.5 cm
  • Largeur : 27 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 28.5 cm
  • Largeur : 22 cm
Description

Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 8, 31 juillet 1834 (Planche n°409)

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - Titre en bas au centre : « Gros Cupide, va ! » ; légende plus bas au centre : « (Lepeintre Jne rôle de Tragala dans Vingt ans plus-tard [plus tard]) » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°195. », en ht à dte : « Pl. 409. »
Inscription - Dans la lettre : « Au bureau, chez Aubert, pass. Véro-Dodat. » [éditeur], « Lith. Delaunois, r. du Bouloy, 19. » [imprimeur] ; dans l’image, en bas à gche, signature : « H.D [écrit en sens inverse] » [Honoré Daumier, dessinateur]
Description iconographique

Représentation de l’acteur Emmanuel Lepeintre dans le rôle de Tragala, protagoniste de la pièce de théâtre Vingt ans plus tard (comédie-vaudeville en un acte, écrite par Jean-François-Alfred Bayard et Joe Chapelle, parue en 1834 et représentée pour la première fois à Paris, au théâtre national du Vaudeville le 26 juin 1834). La figure, représentée debout, en pied, se tient de trois quarts à gche, le bras gche pendant le long du corps, la main dte posée sur son ventre énorme. Il revêt un costume de policier et porte un bicorne. Les traits du visage, l’embonpoint, ainsi que les abondants favoris font insensiblement penser au roi Louis-Philippe. Tragala est un muletier et « un gros cupide, un vieil ambitieux, un vorage d’argent qui, à force de patelinages et de poignées de main, parvient à se faire nommer chef….des alguazils » (in explication). C’est donc en chef des alguazils que le roi des Français est représenté (les alguazils sont, à l’origine, des agents de police espagnols, mais l’emploi du terme en français est péjoratif et sert à désigner avec mépris un agent subalterne de police). La pl. dénonce ainsi par ce biais la politique répressive de Louis-Philippe, ainsi que l’avarice du roi.

Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
20022013
Institution

Indexation

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page