Il n’est pas de roses sans épines

Zoom
CC0Télécharger
Il n’est pas de roses sans épines
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Il n’est pas de roses sans épines
Bouquet, Auguste
Datation
En 1833
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Bouquet, Auguste (Abbeville, 13–09–1810 - Lucques (Lucca), 21–12–1846), dessinateur
Dates
En 1833
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Il n’est pas de roses sans épines

Informations détaillées

Auteur(s)
Bouquet, Auguste (Abbeville, 13–09–1810 - Lucques (Lucca), 21–12–1846), dessinateur
Imprimerie Becquet (28–02–1796), imprimeur
Autre titre :
La Caricature politique, morale, littéraire et scénique (Titre de l'ensemble)
Date de production
En 1833
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 35.8 cm
  • Largeur : 27.3 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 27 cm
  • Largeur : 20.5 cm
Description

Planche HT parue dans La Caricature politique, morale, littéraire et scénique, volume 5, 7 février 1833 (Planche n°245)

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - Titre en ht au centre : « Il n’est pas de roses sans épines. // (Proverbe) » ; indications : en ht à gche : « La Caricature (Journal) N°118 », en ht à dte : « Pl. 245. »
Inscription - Dans la lettre : « L. de Becquet, rue Childebert N°9. » [imprimeur], « On s’abonne chez Aubert, galerie véro dodat. » [éditeur] ; dans l’image, en bas à dte, signature : « AB. » [Auguste Bouquet, dessinateur]
Description iconographique

Explication de la pl. p. 942-943 (erreur dans la numérotation). Selon l’explication, « la rose monarchique est un présent de M. Auguste Bouquet à la royauté citoyenne », de façon tout à fait ironique. La tige de la rose représentée est entourée d’un ruban sur leque peut se lire l’inscription « LA MEILLEURE DES REPUBLIQUES… ». Cette citation d’une parole, qui aurait été prononcée par La Fayette lors de l’instauration du nouveau régime de la monarchie de Juillet, est utilisée ici de manière ironique en regard des nombreuses épines que comporte la rose, chaque épine portant le nom des injustices commises par le gouvernement et autres sujets polémiques relevés par le dessinateur. Quatre branches couvertes d’épines, de gche à dte et de ht en bas. Sur la 1e branche : « Budget », « Destitutions // républicaines », « Juste milieu », « Liste civile », « 7 août », « illegalités [illégalités] », « Doctrinaires », « Piqûres », « Promesses », « Sermens [serments] », « Sinécures », « Circulaires », « Emprunts », « Etat de siège », « 6 juin », « Paix // générale ». Sur la 2e branche : « Charte déceptionnelle », « Légitimité », « Protocoles », « Parquet », « émeutes », « insurrections », « Police », « Secrets fonds », « Liste // Civile », « Censure ». Sur la 3e branche : « Noyades », « 29 Juil. » (29 juillet), « déportations », « Persillades », « Timbre », « Arrestations », « Guizottines », « Cautionnemens [cautionnements] », « Poursuites », « Programme », « Visites // domiciliaires », « Condamnations ». Sur la 4e branche : « Théâtres », « Cultes », « Ordonnances », « attroupemens [attroupements] », « Réquisitions », « Amendes », « Conséquences // de juillet », « procès », « Saisies », « Condamnations ». Le titre « Il n’est pas de roses sans épines » est dérivé de l’expression née au XVIIe siècle « Il n’y a pas de roses sans épines », signifiant que rien n’est parfait. A toute situation, son lot de problèmes. La pl. met en lumière le nombre immense d’épines de la rose de la monarchie de juillet, pointant du doigt les nombreux dysfonctionnements depuis l’installation du régime. Dans la rose éclose, de plus, se devinent les traits du visage de Louis-Philippe.

Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
20022013
Institution

Indexation

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page