J'tai déjà dit d'examiner le monde… Tu vois bien que c'est des artistes

Zoom
CC0Télécharger
J'tai déjà dit d'examiner le monde… Tu vois bien que c'est des artistes
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Rat - Chien - Mendiant - Musicien - Artiste - Pauvreté - Misère
J'tai déjà dit d'examiner le monde… Tu vois bien que c'est des artistes
Grandville
Datation
Entre 1828 et 1829
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Dates
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
BAL925(ao)
J'tai déjà dit d'examiner le monde… Tu vois bien que c'est des artistes

Informations détaillées

Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Bulla, Joseph, editeur
Langlumé, Pierre, dessinateur-lithographe
Autre titre :
Les Métamorphoses du Jour (Titre de la série)
Date de production
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 27 cm
  • Largeur : 37.9 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 16.2 cm
  • Largeur : 21 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 50 cm
  • Largeur : 40 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - J. Grandville
Lettre - Les Métamorphoses du Jour n°32
Lettre - J'tai déjà dit d'examiner le monde… Tu vois bien que c'est des artistes
Inscription - Lith. de Langlumé
Inscription - chez Bulla, rue St Jacques n°38 et chez Martinet rue du Coq
Description iconographique

Cette image représente une scène de mendicité dans la rue. Tous les protagonistes ont des têtes d'animaux. A gauche, un pauvre violoniste se tient à genou, sa tête de taupe suggère qu'il est aveugle. Un jeune garçon en guenilles et les pieds nus, fait l'aumône, il a la tête d'un chien des rues. Il tend son écuelle à trois jeunes gens portant leur étui à violon, leur toile et leur carton à dessins ou encore leur livre et tête de mort sur laquelle méditer. Musicien, peintre et poète, ce sont des artistes sans le sou. Ils sont représentés avec des têtes de rats.Extrait des Métamorphoses du Jour (éditions Gustave Havard libraire, Paris, 1854) : "ce sont trois rats, mon bon caniche, trois rats, gueux comme ton maître ; l'espérance de l'art et de la science, et à ce titre appelés peut-être à une grande célébrité dans l'avenir, mais pour le quart d'heure n'ayant ni sou ni maille, et vivant d'air et de beaux rêves en vrais artistes qu'ils sont.[...] du rat d'atelier, du rat d'orchestre et du rat d'amphithéâtre, les plus râpés, les plus misérables de tous les rats "

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
21021986
Institution
Numéro d’inventaire
BAL925(ao)

Indexation

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page