Le bénéfice et la charge. Un enfant d'Apollon

Zoom
CC0Télécharger
Le bénéfice et la charge. Un enfant d'Apollon
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Violon - Parapluie
Le bénéfice et la charge. Un enfant d'Apollon
Monnier, Henry Bonaventure
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur-lithographe
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
BAL91.81
Le bénéfice et la charge. Un enfant d'Apollon

Informations détaillées

Auteur(s)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur-lithographe
Bernard (éditeur), dessinateur-lithographe
Autre titre :
Récréations (Titre de la série)
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 23.1 cm
  • Largeur : 31.2 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 13.6 cm
  • Largeur : 16.7 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 40 cm
  • Largeur : 30 cm
Description

Estampe coloriée

Marques, inscriptions, poinçons
Titre de l'oeuvre - Au-dessus de l'image : RECREATIONS
Légende - Dans l'image bas gauche : Le bénéfice et la chargeDans l'imahe bas droit : Un Enfant d'Apollon
Inscription concernant l'auteur - Sous l'image à gauche : Henry Monnier
Inscription concernant l'épreuve - Sous l'image à droite : Lith de BernardSous l'image au centre : Publié par Giraldon Bovinet, Passage Vivienne, N°26.
Description iconographique

Sur la gauche de la composition : un jeune homme coiffé d'un haut-de-forme et tenant son parapluie comme un fusil de parade, donne le bras à une élégante jeune femme ainsi qu'à un homme ventripotent. Sur la droite de la composition : un violoniste, le cheveu fou et le ventre proéminent se tient devant sa partition. Acteur, dramaturge et dessinateur, Henry Monnier a contribué à illustrer La Comédie humaine. Ses gravures des Mœurs administratives, et surtout sa pièce de théâtre Scènes de la vie bureaucratique, ont manifestement inspiré Balzac pour son roman La Femme supérieure, rebaptisé Les Employés. Les mêmes références aux mœurs de leur temps ont souvent inspiré parallèlement les deux artistes sur de nombreux sujets comme on peut le constater dans l’extrait suivant : "La solution de ce terrible problème ne se trouve que dans un travail constant, soutenu, car les difficultés matérielles doivent être tellement vaincues, la main doit être si châtiée, si prête et obéissante, que le sculpteur puisse lutter âme à âme avec cette insaisissable nature morale qu'il faut transfigurer en la matérialisant. Si Paganini, qui faisait raconter son âme par les cordes de son violon, avait passé trois jours sans étudier, il aurait perdu, selon son expression, le registre de son instrument ; il désignait ainsi le mariage existant entre le bois, l'archet, les cordes et lui ; cet accord dissous, il serait devenu soudain un violoniste ordinaire." [Extrait de La Cousine Bette, par Honoré de Balzac]

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Numéro d’inventaire
BAL91.81
Institution

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Retour vers le haut de page