Le commencement du Voyage

Zoom
CC0Télécharger
Le commencement du Voyage
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Chambre - Nourrisson = bébé
Le commencement du Voyage
Monnier, Henry Bonaventure
Datation
En 1828
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Dates
En 1828
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
BAL2007.41

Informations détaillées

Auteur(s)
Monnier, Henry Bonaventure (Paris, 07–06–1799 - Paris, 03–01–1877 — 3–6–1877), dessinateur
Bernard, Charles Louis (Paris, 29–06–1769 - Paris, 11–09–1848), dessinateur-lithographe
Autre titre :
Chansons de Béranger (Titre de la série)
Date de production
En 1828
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 15.2 cm
  • Largeur : 22.5 cm
Dimensions - Album:
  • Hauteur : 15.7 cm
  • Largeur : 24 cm
Description

Gravure coloriée

Marques, inscriptions, poinçons
Titre de l'oeuvre - Sous l'image : Le commencement du voyage.
Inscription concernant l'auteur - Sous l'image à gauche : Henry Monnier
Inscription concernant l'auteur - Sous l'image à droite : Lith de Bernard.
Description iconographique

Dans la chambre d'un nouveau né se presse une foule de visteurs. Tous veulent se pencher sur le berceau, femmes et vieillards le couvent des yeux. Illustration des paroles de la chanson de Béranger "Le commencement du Voyage." dont voici un extrait : "Qui vient encor saluer la nacelle ? C’est le Malheur bénissant la Vertu, Et demandant que du bien fait par elle Sur cet enfant le prix soit répandu. À tant de vœux, dont retentit la plage, Sûrs que jamais les dieux ne seront sourds, Nous qui voyons commencer le voyage, Par nos chansons égayons-en le cours."Béranger (1780-1857) est un chansonnier français prolifique et extrêmement populaire auquel Balzac fait référence dans plusieurs de ses romans. "Ce digne monsieur haïssait particulièrement les prêtres, il faisait partie de ce grand troupeau de niais abonnés au Constitutionnel, et se préoccupait beaucoup des refus de sépultures. Il adorait Voltaire, quoique ses préférences fussent pour Piron, Vadé, Collé. Naturellement il admirait Béranger, qu'il appelait ingénieusement le grand prêtre de la religion de Lisette. Ses filles, madame Camusot et madame Protez, ses deux fils, seraient, suivant une expression populaire, tombés de leur haut, si quelqu'un leur eût expliqué ce que leur père entendait par : chanter la mère Godichon !" [Extrait de Un début dans la vie, par Honoré de Balzac]

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Institution
Numéro d’inventaire
BAL2007.41

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Retour vers le haut de page