Monsieur S. et Monsieur O.

Zoom
Monsieur S. et Monsieur O.
© Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Homme
Monsieur S. et Monsieur O.
Huard, Charles
Datation
1910 — 1950
Musée
Maison de Balzac
Auteur(s)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Dates
1910 1950
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
BAL99-630
Monsieur S. et Monsieur O.

Informations détaillées

Auteur(s)
Huard, Charles (Poncey-sur-l'Ignon, 02–06–1874 - Poncey-sur-l'Ignon, 30–03–1965), dessinateur
Gusman, Pierre (Paris, 06–12–1862 - Grosrouvre, en 1942), graveur
Date de production
1910 1950
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 3.5 cm
  • Largeur : 6.8 cm
  • Epaisseur : 2.356 cm
Description

Matrice pour l'illustration de la Théorie de la démarche, Oeuvres diverses 2, volume 39, Paris, Editions Conard, 1910-1950, p. 628

Description iconographique

Deux hommes se font face. L'un est vu de trois-quarts et l'autre de dos. Le premier porte un manteau épais qui cache le bas de son visage dur. Ses sourcils sont froncés et ses cheveux clairs. L'homme en face de lui est brun et porte un manteau noir. "M. S n'est pas seulement chimiste et capitaliste, il est profond observateur et grand philosophe. M. O n'est pas seulement un spéculateur, il est homme d'état. Il tient et de l'oiseau de proie et du serpent ; il emporte des trésors et sait charmer les gardiens. Ces deux hommes aux prises ne doivent-ils pas offrir un admirable combat, en luttant ruse contre ruse, dires contre dires, mensonge à outrance, spéculation au poing, chiffre en tête ? Or, ils se sont rencontrés un soir, au coin d'une cheminée, sous le feu des bougies, le mensonge sur les lèvres, dans les dents, au front, dans l'oeil, sur la main ; ils en étaient armés de pied en cap. Il s'agissait d'argent. Ce duel eut lieu sous l'Empire. M. O, qui avait besoin de cinq cent mille francs pour le lendemain, se trouvait, à minuit, debout à côté de S. Voyez-vous bien S, homme de bronze, vrai Shylock qui, plus rusé que son devancier, prendrait la livre de chair avant le prêt ; le voyez−vous accosté par O, l'Alcibiade de la banque, l'homme capable d'emprunter successivement trois royaumes sans les restituer, et capable de persuader à tout le monde qu'il les a enrichis ? Suivez-les : M. O demande légèrement à M. S cinq cent mille francs pour vingt-quatre heures, en lui promettant de les lui rendre en telles et telles valeurs.-- monsieur, dit M S à la personne de qui je tiens cette précieuse anecdote, quand O me détailla les valeurs, le bout de son nez vint à blanchir, du côté gauche seulement, dans le léger cercle décrit par un méplat qui s'y trouve. J'avais déjà eu l'occasion de remarquer que toutes les fois que O mentait, ce méplat devenait blanc. Ainsi je sus que mes cinq cent mille francs seraient compromis pendant un certain temps... -- hé ! Bien, lui demanda−t−on. -- hé ! Bien..., reprit−il. Et il laissa échapper un soupir. -- hé ! Bien, ce serpent me tint pendant une demi−heure, je lui promis les cinq cent mille francs, et il les eut.-- les a-t-il rendus ? S pouvait calomnier O. Sa haine bien connue lui en donnait le droit, à une époque où l'on tue ses ennemis à coups de langue. Je dois dire, à la louange de cet homme bizarre, qu'il répondit : « oui » . Mais ce fut piteusement. Il aurait voulu pouvoir accuser son ennemi d'une tromperie de plus." (extrait de la "Théorie de la démarche" tiré des "Oeuvres diverses")

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1999
Numéro d’inventaire
BAL99-630
Institution

Indexation

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page