Une vilaine commission

Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Dates
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
BAL 925(l)
Une vilaine commission

Informations détaillées

Auteur(s)
Grandville (Nancy, 15–09–1803 - Vanves, 17–03–1847), dessinateur
Bulla, Joseph, editeur
Langlumé, Pierre, dessinateur-lithographe
Autre titre :
Les Métamorphoses du Jour (Titre de la série)
Date de production
Entre 1828 et 1829
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 27.6 cm
  • Largeur : 36 cm
Dimensions - Image:
  • Hauteur : 17 cm
  • Largeur : 17.8 cm
Dimensions - Montage:
  • Hauteur : 50 cm
  • Largeur : 40 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Signature - J. Granville
Lettre - Les Métamorphose du Jour n°10
Inscription - Lith. de Langlumé
Lettre - Une vilaine commission
Inscription - chez Bulla, rue St Jacques, et chez Martinet, rue du Coq.
Description iconographique

Quatre hommes font face à un homme seul ; tous ont des têtes d'animaux. Sur la gauche de l'image, un homme à tête de sanglier a saisi pour se défendre deux chaises. Il est aculé contre le mur par les quatre gaillards en face de lui dotés tous de têtes de chiens. L'un d'eux est un garde national qui se tient en retrait. Les trois autres chiens semblent venir réclamer leur dû au sanglier : l'un d'eux le pointe du doigt et tient à la main un jugement dit de prise de corps.Extrait des Métamorphoses du Jour (éditions Gustave Havard libraire, Paris, 1854) : SCÈNE IV. Chez le vicomte, huit jours après. (LIMIER entre, suivi de Doguin et de Barbet, recors, et de Molosse, gendarme). Enfin, je vous trouve donc, Monsieur le vicomte, et j'espère, cette fois, que vous n'allez pas me faire courir de Durillon en Saboulard et de Saboulard en Margoton, pour me glisser entre les doigts comme une anguille. Ah ! Monsieur le Don Juan, qui ne se contente pas de la mère et des deux filles, à qui il faut encore la cuisinière. Rappelez-vous le proverbe : Qui trop embrasse mal étreint. Le Vicomte, (saisissant une chaise de chaque main), vous vous permettez de railler ; drôle eh bien, je vous déclare que celui qui a promis de me mettre la main sur le collet, s'est chargé là d'une vilaine commission. LIMIER. Nous serons donc obligés d'avoir recours à M. le commissaire de police…. Moralité. Le vicomte expie en prison ses légèretés […] »

Mode d'acquisition
Date d’acquisition
21021986
Numéro d’inventaire
BAL 925(l)
Institution

Indexation

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Retour vers le haut de page