" Andernach. Bords du Rhin"

Zoom
2 visuels Voir
CC0Télécharger
" Andernach. Bords du Rhin"
CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
© Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Voyage
" Andernach. Bords du Rhin"
Hugo, Victor
Datation
10–09–1840
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), dessinateur
Dates
10091840
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
918

Informations détaillées

Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), dessinateur
Date de production
10091840
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 28.5 cm
  • Largeur : 23.7 cm
Description

Feuille de papier vélin provenant de l'album du voyage de 1840

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription concernant la date et l'auteur - En bas, à l'encre brune : " CE QUE JE VOIS DE MA FENETRE. - ANDERNACH. BORDS DU RHIN. 10 SEPTEMBRE 1840. QUATRE HEURES AP.M. POUR MA DIDINE. "
Inscription - Dans l'angle inférieur droit : "F"
Inscription - En travers du dessin, au crayon de graphite : " L'âme des poètes / n'a que deux / attitudes, contempler / ou prier. Quand leur / pensée ne plane pas / elle s'agenouille. / - / Et tous les sentiments / [ la contemplation : biffé] humains / sont là. La contemplation / contient la joie, la prière contient la tristesse. La prière / et la contemplation contiennent l'amour./ - ."
Tampon - En bas, à gauche tampon du musée : "Maison de Victor Huo" ovale
Commentaire historique

Les lettres écrites par Victor Hugo lors de son voyage de 1840 constitueront la matière principale de son ouvrage « Le Rhin », publié en 1842 puis, pour l’édition définitive, en 1845. Le séjour à Andernach, où Hugo arrive le 10 septembre à 14h et qu’il quitte le 14 à midi, y est évoqué dans la lettre XIII qui porte le nom de cette ville comme titre. Lors de ce voyage, Hugo se muni d’un album (aujourd’hui) à la Bibliothèque nationale de France) sur lequel il réalisera de nombreux dessins dont celui-ci, exécuté pour sa fille Léopoldine comme le rappelle l’inscription et dont la feuille sera détachée pour lui être offerte ainsi qu’en témoigne une lettre de l’auteur à sa femme, du 15 septembre 1840 : « J’ai fait pour ma Didinette un dessin d’Andernach, mais il est trop grand pour tenir dans une lettre. Il faudrait le plier. Je le garde dans mon album pour te le donner à Paris, ma Didine chérie ».Dessinée depuis l’hôtel où résidait Victor Hugo, le vue montre la façade Est de la tour avec à l’arrière plan le village de Leutesdorf et au fond la silhouette d’un « burg » que Jean Gaudon a proposé d’identifier comme celui de Hammerstein.Resté dans la famille Vacquerie après la mort de Léopoldine, puis passé dans la collection Salles-Girons, le dessin a été acquis par le musée en 1935. Il a été très détérioré par l'humidité en 1943, au château de Poncé où il était évacué.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1935
Numéro d’inventaire
918

Prolongement

Prolongement

Lié à Archive / Œuvre

Exposition(s)

Titre
Les Contemplations, un hymne à l'au-delà - exposition "format de poche" (Paris)
Dates
02/10/2012 - 17/02/2013
Institution
Maison de Victor Hugo (Paris)

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Sujet représenté

Lieu représenté

Retour vers le haut de page