Charles Nodier à Victor Hugo

Zoom
2 visuels Voir
CC0Télécharger
Charles Nodier à Victor Hugo
© Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Autres visuels (2)
Charles Nodier à Victor Hugo
Nodier, Charles
Datation
En 01–05–1825
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Nodier, Charles (Besançon, 29–04–1780 - Paris, 27–01–1844), auteur du texte
Dates
En 01051825
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
a2696

Informations détaillées

Auteur(s)
Nodier, Charles (Besançon, 29–04–1780 - Paris, 27–01–1844), auteur du texte
Date de production
En 01051825
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 26 cm
  • Largeur : 20 cm
Description

Un feuillet double; Pli avec texte et adresse du destinataire au verso

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription manuscrite - 1er mai 1825 / Mon cher Victor, je savais déjà toutes les excellentes nouvelles que vous m’annoncez, et il n’en fallait pas moins pour me rendre tolérable les ennuis de ma vie. Ma belle-mère est plus malade, ma fille bien malade, ma femme accablée, et je succombe sous le poids de travaux impossible qui n’ont d’ailleurs rien d’aimable, quand il me faudrait trois mois pour me rendre compte d’une pensée que je crois heureuse et forte. Ces trois mois je ne les trouverai jamais, ou je les trouverai quand je ne pourrai plus les remplir. / M de la Rochefoucauld s’est acquis des droits à l’estime de tous par ce qu’il a fait pour vous, pour Lamartine, et pour Delavigne. C’est un concert de louanges et de glorifications. O ! Que les grands soient heureux s’ils pouvaient entendre la voix du peuple exprimée par un ami loyal, et qu’ils – daignassent apprendre le secret si facile et si doux de se faire aimer ! / Vous me faites espérer que nous irons ensemble à Reims, et vous me faites comprendre ainsi le bonheur d’aller à Reims. Mais il faudrait que vous fussiez à Paris assez à temps pour vous concerter avec moi sur les pauvretés de notre voyage, la manière de voyager, de vivre de s’habiller [sic]. Venez donc, et prenez vos mesures pour que notre tailleur ait le temps de prendre les siennes. / Rappelez toute notre amitié à madame Hugo. Elle serait bien ingrate si elle ne nous aimait pas. Aujourd’hui, ma pauvre femme avait bien du souci, et je crois qu’elle n’a parlé que d’elle. / Témoignez à m. le général Hugo toute ma reconnaissance pour l’hospitalité qu’il veut bien me promettre, et que je serai heureux de lui – demander. Dites-lui que je me félicite de le connaitre déjà par de nobles services, par de beaux ouvrages, et de lui devoir une des joies les plus douces et les plus – parfaites de ma vie, celle d’avoir Victor Hugo pour compatriote et pour ami. / Je vous embrasse de cœur / Charles Nodier
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
06071950
Numéro d’inventaire
a2696

Indexation

Retour vers le haut de page