Juliette Drouet à Victor Hugo, 12 octobre jeudi matin 9h 1848

Zoom
4 visuels Voir
Juliette Drouet à Victor Hugo, 12 octobre jeudi matin 9h 1848
Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Autres visuels (4)
Juliette Drouet à Victor Hugo, 12 octobre jeudi matin 9h 1848
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite)
Datation
12–10–1848
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite) (Fougères, 10–04–1806 - Paris, 11–05–1883), auteur du texte
Dates
12101848
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
a90232
Juliette Drouet à Victor Hugo, 12 octobre jeudi matin 9h 1848

Informations détaillées

Auteur(s)
Drouet, Juliette (Julienne Gauvain, dite) (Fougères, 10–04–1806 - Paris, 11–05–1883), auteur du texte
Date de production
12101848
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 20.7 cm
  • Largeur : 13.3 cm
Description

4 Feuillets

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription manuscrite - 20 Février dimanche matin 9 h [1848] Bonjour, mon cher petit homme bonjour, mon doux adoré, bonjour tout ce qui me plaît, tout ce qui me charme, tout ce qui me ravit, tout ce que je désire, tout ce que j’aime et tout ce que j’adore bonjour comment ça va-t-il ce matin ? moi je vois avec plaisir la pluie tomber en abondance. Il me semble que cela remplacera avec avantage les clysopompes du maréchal Lobau et que l’émeute se tiendra tranquille aujourd’hui. Jusqu'à présent je n’entends que les trompes de carnaval sonnées par les gamins JOVIAUX du quartier. J’espère que rien de plus belliqueux ne se mêlera à ces cornements harmonieux. J’avoue que je suis peu enthousiaste du rappel , des coups de fusils et autre aimable démonstration de l’émeute et du gouvernement. D’y penser j’en ai la chair de poule…. Pas gauloise. Dans tous les cas j’espère que tu te dispenseras de fourrer ton cher petit nez dans tous ces ourvaris il faut laisser aux mangeurs de veau, la responsabilité de leur gueultonnerie. Ce n’est que juste. Je n’ai pas besoin que tu te fasses écrabouiller pour tous ces goinfres politiques qui n’en valent pas la peine. Suzanne vient du marché où elle n’a rien entendu dire à ce sujet car elle m’en aurait parlé. C’est un bon signe car les vendeuses de choux s’occupent beaucoup de POLITIQUE tout me fait espérer qu’il n’y aura rien aujourd’hui. D’un autre côté le vent est à la pluie pour tout le reste de la lune et je l’approuve. Je voudrais qu’il plût tant qu’on ne peut pas mettre un REPUBLICAIN dehors. Maintenant baise-moi et tiens-toi tranquille ou je te fiche des coups. Juliette
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1976-04-08 08041976
Numéro d’inventaire
a90232

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Retour vers le haut de page