"Porte de Laeken"

Zoom
CC0Télécharger
"Porte de Laeken"
CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Autre visuel (1)
Voyage
"Porte de Laeken"
Hugo, Victor
Datation
24–08–1870
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), dessinateur
Dates
24081870
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
871

Informations détaillées

Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), dessinateur
Date de production
24081870
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 16.7 cm
  • Largeur : 10.4 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Inscription manuscrite - En bas, à gauche, au crayon de graphite : " 24 août / Porte de / Laeken " ; Dans le dessin, à droite, sur le mur : "ATELIER"
Description iconographique

Représente la Porte noire ou Porte de Malines, dite aussi petite Porte de Laeken, construite au XVIe sièclesur le bord du bassin Sainte-Catherine de la Senne, en remplacement de la Porte noire primitive, qui faisait partie de la première enceinte de Bruxelles. Elle a été démolie pour laisser place au boulvard Anspach.

Commentaire historique

Victor Hugo rapporte les circonstances de ce dessin ans son agenda où il note, le 23 août 1870 : « J’ai remarqué aujourd’hui, dans les démolitions pour l’assainissement de la Senne, entre la rue de l’Écuyer et la rue Fossé-aux-loups, une vielle tour encore debout, que la destruction des maisons environnantes a mise à nu. Elle était cachée et masquée par le pâté d’édifices qui la submergeait et qui a disparu. C’est une tour de l’enceinte de Bruxelles. Elle faisait probablement partie de la porte de Laecken, qui était là. Elle est du XIVe siècle, avec un pignon-escalier du XVe. Il serait stupide de la démolir. Si je n’étais pas absorbé par de plus graves soucis, j’élèverais la voix en faveur de cette pauvre tour. » Puis le lendemain 24 : « J’ai été, dans les démolitions de la rue de l’Écuyer, dessiner la porte de Laecken. J’ai fait dire par Berru au bourgmestre de Bruxelles, M. Anspach, qu’il importait de conserver cette tour. »Mais de cette cette tour, il sera de nouveau question le 4 avril 1871 quand Victor Hugo note dans son agenda : « On démolit décidément [cette fois] la vieille tour de la porte de Laeken, un nommé Anspach, bourgmestre et idiot, déclare qu’elle est alide. Cela suffit. » Hugo réalise alors une seconde version, au crayon rouge que l’on retrouve pour certains dessins de 1871, ainsi qu’il l’écrit, el 29 avril : « M. Gustave Frédérix a dîné chez nous. Je lui ai donné mon, dessin au crayon rouge de la vieille tour de Laecken, à condition qu’il plaidera dans l’Indépendance belge pour la conservation de cette tour. Il a promis. »Il semble que Victor Hugo ait commis une légère confusion sur le nom de cette partie de la première enceinte de Bruxelles. Il s’agit de la Porte noire ou Porte de Malines dit aussi petite porte de Laeken. La porte primitive fut démolie en 1573 pour permettre la création du bassin Sainte-Catherine à l’entrée de la Senne dans Bruxelles. La porte que dessine Hugo fut alors reconstruite sur la rive gauche du bassin et démolie en 1871 pour laisser place au boulevard qui porte le nom de bourgmestre Anspach.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Numéro d’inventaire
871

Indexation

Datation en siècle

  • 2e millénaire
    • 19e siècle (102 870)
      • 2e moitié du 19e siècle
        • 3e quart du 19e siècle

Période

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Sujet représenté

Lieu représenté

Retour vers le haut de page