Sérénade donnée par La lyre ouvrière de Vianden à Victor Hugo, le 15 juin 1871

Zoom
CC0Télécharger
Sérénade donnée par La lyre ouvrière de Vianden à Victor Hugo, le 15 juin 1871
CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Autre visuel (1)
Actes et paroles (V.Hugo)
Sérénade donnée par La lyre ouvrière de Vianden à Victor Hugo, le 15 juin 1871
Slom (André Slomszynski, dit)
Datation
Vers 1893 — 1895
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Slom (André Slomszynski, dit) (Bordeaux, 09–07–1844 - Paris, en 12–1909), dessinateur
Dates
Vers 1893 1895
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
519
Sérénade donnée par La lyre ouvrière de Vianden à Victor Hugo, le 15 juin 1871

Informations détaillées

Auteur(s)
Slom (André Slomszynski, dit) (Bordeaux, 09–07–1844 - Paris, en 12–1909), dessinateur
Autres titres :
Arrivée de Victor Hugo à Vianden (Titre ancien (périmé)), Illustration pour la vignette de titre du chapitre « Vianden » de « Actes et paroles » dans l'Edition Nationale (Sous-titre)
Date de production
Vers 1893 1895
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 13.3 cm
  • Largeur : 23 cm
Dimensions - Montage du musée
  • Hauteur : 53 cm
  • Largeur : 38 cm
Description

Le dessin est contrecollé sur un carton ancien qui a éét découpé au ras de la feuille. La partie portant les inscription a éét conservée et montée en-dessous.

Description iconographique

Ce dessin représente Victor Hugo remerciant les musiciens de la société chantante « La Lyre ouvrière » de Vianden qui lui ont donné une sérénade, le 15 juin 1871, quelques jours après son arrivée à Vianden. Victor Hugo prononce son discours de remerciement appuyé sur une chaise. Les deux femmes de dos sont vraisemblablement Juliette Drouet et Alice, la veuve de Charles Hugo. À leur gauche se tient peut-être Adolphe Pauly-Strasser, bourgmestre de Vianden. L’artiste reconstitue une scène à laquelle il n’a pas assisté.

Commentaire historique

Ce dessin est le modèle de l’Illustration pour la vignette de titre gravée par William Barbotin dans le troisième volume, publié en 1895, de "Actes et paroles" dans l'Edition Nationale. Elle introduit au chapitre « III - Vianden » de la section « Depuis l’exil », Ière partie « Du retour en France à l’expulsion de Belgique », « Bruxelles ». Ce dessin a longtemps été considéré comme illustrant l’arrivée de Victor Hugo à Vianden, au Luxembourg, à cause de l’ambiguïté du texte introductif au discours du poète, tel qu’il est publié dans « Actes et paroles ». En fait, arrive à Vianden le 8 juin 1871 à 19h30, cette sérénade lui a été offerte quelques jours plus tard, le 15 juin, comme il le note dans son carnet ; « Une société de travailleurs qui s’intitule La lyre ouvrière m’a donné aujourd’hui une sérénade dans le jardin de l’Hôtel du Luxembourg. J’y ai assisté et j’ai remercié. » Cette dernière mention (« j’ai remercié ») fait sans doute allusion au texte qui sera publié dans « Actes et paroles » où Victor Hugo remercie pour l’accueil qui lui est réservé et salue particulièrement Adolphe Pauly-Strasser, le bourgmestre de Vianden avec qui il était en contact avant même son arrivée et qui sera un commensal régulier de son séjour. La lyre ouvrière donnera une seconde sérénade à Victor Hugo, lors du dîner que celui-ci offre pour sa fête, le 20 juillet, dans les jardins illuminés de l’hôtel Koch où résidait la famille du poète (Hugo s’étant installé dans une petite maison, située en face, qui deviendra un musée dédié à sa mémoire en 1935). Cet épisode musical aura un épilogue, bien signification des relations avec l’Église catholique après la Commune. En effet, comme le note Victor Hugo dans son carnet à la date du 2 septembre, lors d’une visite pastorale suivant le départ du poète, « l’évêque de Luxembourg, Nicolas Adamus, a refusé la musique qui avait donné une sérénade à Victor Hugo. Alors les habitants de Vianden ont crié sur son passage Vive Victor Hugo, et il a quitté la ville. Le bourgmestre a déclaré qu’il rompait toute relation avec le clergé local. »

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Numéro d’inventaire
519

Prolongement

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Sujet représenté

Lieu représenté

Retour vers le haut de page