" Torquemada "

Zoom
3 visuels Voir
CC0Télécharger
" Torquemada "
CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
© Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
© Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (3)
" Torquemada "
Hugo, Victor
Datation
En 1869
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), dessinateur
Dates
En 1869
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
809

Informations détaillées

Auteur(s)
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), dessinateur
Hugo, Victor (Besançon, 26–02–1802 - Paris, 22–05–1885), dessinateur
Autre titre :
Frontispice pour Torquemada (Nom d'usage)
Date de production
En 1869
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 28.8 cm
  • Largeur : 45.8 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - En haut, en grandes capitales s'étalant sur toute la largeur du dessin, avec un mélange de colle et d'un pigment rouge : " TORQUEMADA "
Commentaire historique

La première version de ce dessin (qui devait être vue à la verticale) est à rapprocher du Brise-lame à Jersey, inv. n° 127, datée vers 1854-1855. En 1869, lors de grandes chaleurs à Guernesey, Hugo écrit sa pièce « Torquemada » dans l’allée des figuiers du jardin de Hauteville House. En septembre, au retour de son voyage d’été sur le continent, il trouve les figuiers renversé par une tempête et le consigne par deux fois dans ses carnets : « nous sommes revenus aujourd’hui à une heure et demie de l'après-midi, après une dure traversée de nuit dans la tempête, l’allée de figuiers de mon jardin, où cet été j’ai écrit Torquemada, a été emportée par l’ouragan du 14 septembre, et je n'en retrouve rien que quelques troncs de figuiers brisés. » (6 novembre 1869) et « les ouvriers, depuis trois jours, posent le prolongement du gazon, dans mon jardin à l'endroit où était l’allée figuiers sous laquelle, l’été passé, j’ai fait Torquemada. C’est du gazon apporté de l’Ancresse. » (2 février 1870). C’est sans doute à l’occasion de cet incident qui l’a marqué, que Victor Hugo bascule à 90° son ancienne composition et y inscrit en lettres rouge le titre « Torquemada », faisant des troncs d’arbres le symbole des bûchers de l’Inquisition.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1903
Numéro d’inventaire
809

Indexation

Retour vers le haut de page