Autoportrait de la comtesse Greffulhe, née Élisabeth de Caraman-Chimay (1860-1952), 1899.

Zoom
Autoportrait de la comtesse Greffulhe, née Élisabeth de Caraman-Chimay (1860-1952), 1899.
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Autoportrait de la comtesse Greffulhe, née Élisabeth de Caraman-Chimay (1860-1952), 1899.
Greffulhe, Elisabeth, comtesse
Datation
En 1899
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Greffulhe, Elisabeth, comtesse (Paris, 11–07–1860 - Lausanne, 21–08–1952), peintre
Dates
En 1899
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
P2761
Autoportrait de la comtesse Greffulhe, née Élisabeth de Caraman-Chimay (1860-1952), 1899.

Informations détaillées

Auteur(s)
Greffulhe, Elisabeth, comtesse (Paris, 11–07–1860 - Lausanne, 21–08–1952), peintre
Date de production
En 1899
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 55.5 cm
  • Largeur : 46.5 cm
Dimensions - Cadre:
  • Hauteur : 70.8 cm
  • Largeur : 63.5 cm
  • Epaisseur : 9.5 cm
Marques, inscriptions, poinçons
Date et signature - Signé et daté en bas à droite : "M. Leibovsky / 1899"
Commentaire historique

Personnalité de la haute société parisienne de la Belle Époque, incarnation de la beauté et de l'élégance, la comtesse Greffulhe inspira à Proust le personnage de la princesse de Guermantes dans la "Recherche du temps perdu" . Peintre amateur, elle signait fréquemment ses œuvres de noms de fantaisie.

Mode d'acquisition
Date d’acquisition
2003
Numéro d’inventaire
P2761

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page