La prison de Bicêtre à Gentilly : le départ de la chaîne des forçats.

Zoom
3 visuels Voir
CC0Télécharger
La prison de Bicêtre à Gentilly : le départ de la chaîne des forçats.
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
Autres visuels (3)
La prison de Bicêtre à Gentilly : le départ de la chaîne des forçats.
Cloquemin, Gabriel
Datation
Entre 1829 et 1839
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Cloquemin, Gabriel, dessinateur
Dates
Entre 1829 et 1839
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Numéro d’inventaire
D.3173
La prison de Bicêtre à Gentilly : le départ de la chaîne des forçats.

Informations détaillées

Auteur(s)
Cloquemin, Gabriel, dessinateur
Date de production
Entre 1829 et 1839
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre:
  • Hauteur : 44.4 cm
  • Largeur : 55.7 cm
Dimensions - Passe-partout du musée:
  • Hauteur : 50 cm
  • Largeur : 65 cm
Description

Card03172 fait partie d'un ensemble de dessin sur Bîcêtre numérotés de 1 à 4.

Marques, inscriptions, poinçons
Tampon - Au recto du dessin, en haut à gauche, timbre sec oval : "C. Wise / i (?) St Omer". \ Inscription à l'encre
Numéro d'inventaire - Au recto sur le dessin, en bas à droite, manuscrit à l'encre rouge : "ied 3173". \ Inscription à l'encre
Inscription concernant le titre - Au recto dans la marge, lettres manuscrites à l'encre noire, en haut au milieu : "BICETRE" ; en bas au milieu : "Nº. 4. LE DEPART/ N'est-ce pas la vie de la mort !.........../ (Hist. philosoph. des prisons de Paris. INED.)". \ Inscription à l'encre
Inscription concernant l'auteur - Au recto, en dessous de l'image à gauche, manuscrit à l'encre noire : "Le malheureux Cloquemin sous les verroux fecit".
Description iconographique

Bicêtre. Le Départ. Intérieur de la cour de la prison. Trois convois de bagnards quittent la prisons. Depuis les fenêtres, les prisonniers observent le départ des charrettes escortées par les soldats de l'artillerie et conduites par des palefreniers. Au premier plan, deux civils aux allures louches sont dénoncés par un prisonnier qui s'est levé d'un des convois ; l'un deux regarde en direction du spectateur. A droite de l'image, un homme, par sa retenue, contraste avec la scène qui se vit.

Commentaire historique

Bicêtre tire son nom d'un château construit en 1285 sur la paroisse de Gentilly. A la fin du XIVe siècle, le duc Jean de Berry en fit une résidence somptueuse. Rasée en 1632, Louis XIII édifia au même emplacement un asile pour les blessés militaires. Après la création des Invalides par Louis XIV, Bicêtre devint une annexe de l'Hôpital général, et l'on y évacua les aliénés, les aveugles, les vénériens ; ce fut en même temps une prison pour les vagabonds, les fils de famille décavés et les forçats qui y attendaient le passage de la chaine pour les bagnes de Brest et de Toulon. En 1836 l'établissement a été transformé.

Mode d'acquisition
Numéro d’inventaire
D.3173

Prolongement

Prolongement

Exposition(s)

Titre
Balzac et le monde des coquins, de Vidocq à Vautrin (Paris)
Dates
22/10/1985 - 05/02/1986
Institution
Maison de Balzac
Titre
Les Misérables (Paris)
Dates
01/01/1962 - 28/12/1962
Institution
Maison de Victor Hugo (Paris)

Indexation

Artiste / Auteur

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Lieu d'exécution / réalisation

Retour vers le haut de page