Louis XV

Zoom
CC0Télécharger
Louis XV
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Louis XV
Nini, Giovanni-Battista
Datation
En 1770
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Auteur(s)
Nini, Giovanni-Battista (Urbino, 10–04–1717 - Chaumont-sur-Loire, 02–05–1786), sculpteur
Dates
En 1770
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
S3400

Informations détaillées

Auteur(s)
Nini, Giovanni-Battista (Urbino, 10–04–1717 - Chaumont-sur-Loire, 02–05–1786), sculpteur
Autre titre :
Portrait de Louis XV, roi de France (1710-1774) (Titre factice)
Date de production
En 1770
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Diamètre : 16.1 cm
  • Poids (type dimension) : 0.497 kg
Description

Médaillon rond en terre cuite avec sculpture d’un profil en bas relief. Il porte l’inscription en relief ‘Louis XV par la grâce de dieu roy très chrétien’ où chaque mot est séparé par une fleur de lys. Elle est accompagnée d’une date en chiffre romain ‘MDCCLXX’. L’œuvre est signée et datée à la base du cou : JB NINI, 1770.

Marques, inscriptions, poinçons
Signature - Au bas du cou : "I.B. NINI 1770"
Inscription - En relief, sur le pourtour du médaillon : ''LOUIS XV PAR LA GRACE DE DIEU ROY TRES CHRETIEN / MDCCLXX"
Description iconographique

Louis XV est représenté en buste, sur son profil gauche et couronné de laurier. Jean-Baptiste Nini avait déjà représenté Louis XV sept ans plus tôt avec une inscription en latin ‘Ludovicus XV rex christianissimus’. Le portrait à l’antique, plus froid, avait des boucles bien plus marquées que le portrait de Carnavalet. Dans ce nouveau portrait, Nini a davantage recherché la vérité de ressemblance caractéristique de ses médaillons. Ici l’interprétation du modèle est plus personnelle et donne l’impression qu’il a été portraituré d’après nature.

Commentaire historique

Jean-Baptiste Nini (1717-1786) pratique d’abord à Bologne la gravure et la sculpture. Il effectue ensuite un voyage de quelques années en Espagne, où il s’adonne à la gravure sur verre, avant de s’installer à Paris en 1758. Dès lors, il décide de se concentrer sur la production de portraits en médaillons de terre cuite, représentant ses contemporains, qui devient très vite sa spécialité. De ces médaillons, très appréciés dès cette époque, Nini tirait de nombreuses épreuves, ce qui explique la multiplicité des exemplaires existants encore de chaque modèle. La collection la plus riche est aujourd’hui celle du musée de Blois puisqu’en 1772, il se transporta à Chaumont-sur-Loire pour diriger une fabrique de poterie et de verrerie fondée par Jacques-Donatien Le Roy, propriétaire du château. C’est là qu’il mourut en 1786.

Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1965
Numéro d’inventaire
S3400

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page