Modèle de la machine infernale de Fieschi

Auteur(s)
Anonyme, maquettiste
Dates
Après 1835
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PM90
Modèle de la machine infernale de Fieschi

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, maquettiste
Date de production
Après 1835
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 4 cm
  • Largeur : 17 cm
  • Longueur : 17 cm
  • Poids (type dimension) : 0.964 kg
Description

Rang de onze canons de fusils sortant d'une caisse rectangulaire dont l'autre côté s'ouvre par un petit couvercle monté sur charnière, rigole percée de trous ; sur le côté petites pinces.

Commentaire historique

Giuseppe Fieschi, dit Gérard, fut exécuté pour régicide en 1836. Le 28 juillet 1835, une déflagration, boulevard du Temple, tua plusieurs civils et officiers, pendant la revue du roi Louis-Philippe. Le terroriste utilisa une "machine infernale" composée de 25 canons de type fusil sur un tréteau liés par une bande de fer (la maquette conservée au musée Carnavalet ne comporte que 11 canons). Une trainée de poudre communiquait le feu. Les canons étaient chargés jusqu'à la gueule de balles coupées, de lingots de plomb et de ferraille. Lors de la mise à feu, cinq canons ne sont pas partis et trois se sont crevés occasionnant de graves lésions à la tête du meurtrier. Celui-ci fut donc facilement arrêté. Il semble que ce terroriste ne soit que l'exécutant d'un complot ; l'or aurait été sa seule motivation. Condamné pour régicide, il fut exécuté avec ses complices, Pépin et Morey.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
25051918
Numéro d’inventaire
PM90

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page