Vase liding 鬲鼎

Zoom
2 visuels Voir
Vase liding 鬲鼎
© Stéphane Piera / Musée Cernuschi / Roger-Viollet
X
Zoom
Paris Musées / Musée Cernuschi. Photo Stéphane Piera
X
Zoom
Autres visuels (2)
Taotie - Dragon - Leiwen
Vase liding 鬲鼎
Datation
Entre -1050 et -771
Musée
Musée Cernuschi, musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris
Dates
Entre -1050 et -771
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Numéro d’inventaire
M.C. 8419

Informations détaillées

Date de production
Entre -1050 et -771
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 22.6 cm
  • Diamètre : 17.5 cm
Description

On appelle liding un type particulier de tripode qui mêle les caractéristiques des li, récipients constitués de la juxtaposition de trois cavités ovoïdes se terminant par de courts pieds creux, et des ding, vases formés d’une panse arrondie reposant sur trois pieds triangulaires. Les li perpétuent la forme de certaines céramiques très fréquentes à l’époque néolithique. Li, ding et liding sont destinés à contenir des viandes et des poissons. Ding et liding constituent les types de bronzes archaïques les plus répandus, en usage à l’époque des Han.Le liding du musée Cernuschi, caractérisé au-dessus de chacun des trois pieds par un grand masque de taotie, complété latéralement par deux dragons kui placés verticalement, appartient à un groupe de bronzes particulièrement nombreux, datant de la fin de la dynastie des Shang et du début de celle des Zhou de l’Ouest. La monumentalité de leurs faces monstrueuses produit un bel effet décoratif.

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription
Description iconographique

On appelle liding un type particulier de tripode qui mêle les caractéristiques des li, récipients constitués de la juxtaposition de trois cavités ovoïdes se terminant par de courts pieds creux, et des ding, vases formés d’une panse arrondie reposant sur trois pieds triangulaires. Les li perpétuent la forme de certaines céramiques très fréquentes à l’époque néolithique. Li, ding et liding sont destinés à contenir des viandes et des poissons. Ding et liding constituent les types de bronzes archaïques les plus répandus, en usage à l’époque des Han.Le liding du musée Cernuschi, caractérisé au-dessus de chacun des trois pieds par un grand masque de taotie, complété latéralement par deux dragons kui placés verticalement, appartient à un groupe de bronzes particulièrement nombreux, datant de la fin de la dynastie des Shang et du début de celle des Zhou de l’Ouest. La monumentalité de leurs faces monstrueuses produit un bel effet décoratif.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
1938
Numéro d’inventaire
M.C. 8419

Prolongement

Prolongement

Indexation

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Sujet représenté

Retour vers le haut de page