Acteur jouant de la cornemuse

Zoom
Acteur jouant de la cornemuse
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Eric Emo
X
Zoom
Autre visuel (1)
Acteur - Comédien - Cornemuse
Acteur jouant de la cornemuse
Kändler, Johann Joachim
Datation
Entre 1740 et 1745
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Kändler, Johann Joachim (Saxe (land), en 1706 - Meissen, en 1775), modeleur
Dates
Entre 1740 et 1745
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 2, Salle 7, Vitrine 1
Numéro d’inventaire
J 898

Informations détaillées

Auteur(s)
Kändler, Johann Joachim (Saxe (land), en 1706 - Meissen, en 1775), modeleur
Date de production
Entre 1740 et 1745
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 15 cm
  • Largeur : 6.5 cm
  • Profondeur : 7.5 cm
Description

Statuette en porcelaine polychrome sur un socle en forme de rocher.

Marques, inscriptions, poinçons
Marque de fabrique - Trace bleue sous la terrasse
Description iconographique

On doit chercher l'origine de cette figure de cornemuseux dans une statuette en bronze de Jean de Bologne représentant un "Joueur de cornemuse" (Florence, Museo Nazionale del Bargello, inv. 464 B), inspirée probablement d'une gravure de Dürer du même sujet, datée de 1514 (une épreuve à Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la photographie). Johann Joachim Kändler a repris ce sujet vers 1736-1740 en modifiant sensiblement l'attitude et l'habillement : le berger en costume paysan est devenu dans ses mains un acteur de théâtre plus élégamment vêtu. Il porte une veste courte sur une chemise blanche à poignets et collerette plissés, une culotte à la française retenue aux genoux par des jarretières ornées de bouffettes de soie, des bas et des chaussures décorées de noeuds plats. Kändler a modelé vers 1743-1744, comme pendant de ce joueur de cornemuse, une "Joueuse de vielle", aux élégants atours champêtres.Cet "Acteur jouant de la cornemuse" a été réalisé de nombreuses fois, mais avec des chapeaux différents : tantôt un volumineux tricorne égayé d'une cocarde, tantôt un grand feutre souple avec au revers un chou de ruban, tantôt un chapeau pointu à large bord. C'est cette dernière version que conserve le musée Cognacq-Jay. Ces changements de coiffure ne permettent malheureusement pas de dater avec certitude ces trois modèles différents. Ils ont été exploités parallèlement par la manufacture de Meissen, tout au long du XVIIIème siècle et au début du XIXème siècle. Le modèle initial, probablement celui au tricorne, a été créé par Kändler en 1736, peut-être avec l'aide de Johann Friedrich Eberlein. Les autres interprétations, dont celle au chapeau pointu qui nous intéresse ici, sont apparues vers 1740-1745 (cf. Burollet, Thérèse, "Musée Cognacq-Jay, Porcelaines", Paris, Musées de la Ville de Paris, 1983, p.38).

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J 898
Exposé
Musée Cognacq-Jay, Niveau 2, Salle 7, Vitrine 1

Prolongement

Prolongement

Indexation

Datation en siècle

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Retour vers le haut de page