Canapé

Zoom
2 visuels Voir
Canapé
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Philippe Ladet
X
Zoom
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
Autres visuels (2)
Canapé
Poirié, Philippe
Datation
Entre 1775 et 1780
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Attribué à Poirié, Philippe, menuisier
Dates
Entre 1775 et 1780
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Numéro d’inventaire
J 423

Informations détaillées

Auteur(s)
Attribué à Poirié, Philippe, menuisier
Boucher, François (Paris, 29–09–1703 - Paris, 30–05–1770), auteur du modèle
Autre titre :
Suite de quatre sièges à la Reine et un canapé (titre de l'ensemble) (Titre de l'ensemble)
Date de production
Entre 1775 et 1780
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 103 cm
  • Largeur : 68 cm
  • Profondeur : 66 cm
Description

Ce canapé appartient à un ensemble composé d'un canapé et de quatre sièges à la Reine (inv. J 423 à J 426 bis - n° d'objet COGJ423 à COGJ426bis). Contrairement aux fauteuils, il n'est pas estampillé.Le canapé aux vastes proportions ainsi que les fauteuils qui composent cet ensemble présentent, avec leurs formes amples et leur décor sobre, des caractéristiques de l'époque Louis XVI : dossier en médaillon, pieds cannelés, ornementation de ruban torsadé, de feuilles d'acanthe, d'entrelacs. Mais on y relève encore quelques éléments du style Louis XV, notamment l'accotoir en retrait par rapport au pied antérieur. Sur le canapé, contrairement aux fauteuils, le dé de raccordement de la ceinture aux pieds arrière est dépourvu de rosace.

Description iconographique

Pour la scène pastorale figurant sur le dossier de ce canapé et sur les dossiers de certains fauteuils de l'ensemble auquel il appartient, les tapisseries de Beauvais ont été exécutées d'après des cartons de François Boucher. Des scènes animalières non identifiées figurent sur les autres dossiers et sur toutes les assises.

Commentaire historique

L'estampille de Philippe Poirié est frappée sur les quatre fauteuils de l'ensemble auquel appartient ce canapé. La taille de cette estampille, inférieure à celles retrouvées sur d'autres meubles de Philippe Poirié, jette cependant un doute sur son authenticité. Pourtant, la construction comme le style révèlent une qualité digne de ce menuisier (cf. Néto, Isabelle, "Le Mobilier", Paris, Paris-Musées, 2001, p.118). Bien que le canapé ne porte pas l'estampille de Philippe Poirié, il lui est, par extension, attribué.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J 423

Indexation

Datation en siècle

Style / Mouvement

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page