Table de nuit transformée en table à ouvrage

Zoom
8 visuels Voir
CC0Télécharger
Table de nuit transformée en table à ouvrage
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
CC0 Paris Musées /Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
X
Zoom
CC0 Paris Musées /Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
X
Zoom
CC0 Paris Musées /Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
X
Zoom
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay
X
Zoom
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Stéphane Piera
X
Zoom
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Stéphane Piera
X
Zoom
Paris Musées / Musée Cognacq-Jay. Photo Stéphane Piera
X
Zoom
Autres visuels (8)
Table de nuit transformée en table à ouvrage
Anonyme
Datation
Vers 1760
Musée
Musée Cognacq-Jay, le goût du XVIIIe
Auteur(s)
Anonyme, ebéniste
Dates
Vers 1760
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
J 387
Table de nuit transformée en table à ouvrage

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, ebéniste
Anonyme, ebéniste
Anonyme, bronzier
Date de production
Vers 1760
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 76.2 cm
  • Largeur : 42.5 cm
  • Profondeur : 34 cm
Description

Cette table, non estampillée, présente une belle silhouette légèrement galbée et porte les caractères de la période Transition Louis XV-Louis XVI.Anciennement table de nuit, elle a été transformée en table à ouvrage au XIXème siècle. Le plateau, entouré d'une galerie ajourée, date du XIXème siècle et remplace un plateau à l'origine fixe. Il s'ouvre par un abattant au revers duquel est fixé un miroir. La devanture a également été transformée pour aménager un tiroir surmontant deux vantaux. A l'intérieur, on trouve divers objets de couture rangés dans des compartiments garnis de papier rose fuschia (six sur le côté droit, un à l'avant). Deux d'entre eux ont encore leurs couvercles de moire rose où sont fixés des anneaux de tirage en cuivre, retenus par de petits disques en nacre : trois bobines en os, dont une garnie de fil, un porte-aiguilles avec quelques épingles. Un compartiment est creusé de trois emplacements pour les dés à coudre. Deux carrés rembourrés recouverts de moire permettaient de piquer des aiguilles.Les bronzes des serrures et des pieds, comme l'attestent les traces d'anciens sabots, ne sont manifestement pas d'origine.

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - A l'arrière de la galerie, inscription à l'encre rouge : "J 166"
Description iconographique

Cette table est marquetée à toutes faces d'un décor de cubes sans fond. Sur le plateau, qui date du XIXème siècle, se déploie une étrange composition dans le goût oriental, mélange de fleurs et de joncs très stylisés, d'une frappante disparité avec le décor géométrique du caisson.

Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1928
Numéro d’inventaire
J 387

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

Style / Mouvement

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Retour vers le haut de page