Partager

Balzac et les métiers du livre

l’amour de la belle ouvrage

Avant de devenir un écrivain célèbre, Honoré de Balzac fut, on le sait moins, éditeur, imprimeur et fondeur de caractères typographiques. Les trois années que durèrent cette expérience (1825-1828), bien que financièrement désastreuses, lui permirent de maîtriser plusieurs métiers du livre, ce dont l’écrivain saura tirer parti pour la rédaction et la publication de ses propres textes. Comme l’ensemble de son œuvre littéraire, les documents édités ou imprimés sous sa direction témoignent de son goût pour le travail bien fait : pour Balzac, le livre n’est pas seulement l’incarnation d’une pensée, c’est un objet d’art à part entière. 

3 musées
30 œuvres

C’est par cette heureuse expression que Balzac se présente dans une lettre de 1827, au moment où il achève son expérience commencée par le métier d’éditeur (ou de « libraire », suivant l’expression de l’époque), poursuivie en tant qu’imprimeur (1826-1827) puis fondeur de caractères en (1827-1828).

Balzac « homme de lettres de plomb »

L’édition

En 1825 en effet, le jeune Balzac s’associe avec Urbain Canel et d’autres éditeurs afin de publier une collection de livres dont la formule lui paraît pleine d’avenir. Il s’agit de publier les œuvres complètes de grands écrivains français dans une édition compacte comme le demandait le public, accompagnées de nombreuses illustrations : en plus du portrait de l’auteur en frontispice, la première page de chaque chapitre présente un bandeau non pas décoratif mais relatif au texte imprimé. Les livres illustrés sont plus appréciés du public que ceux qui sont dépourvus de figures, malgré leur prix plus élevé. Même si son nom n’apparaît pas sur les volumes, Balzac participe à la publication des Oeuvres complètes de Molière et à celles de La Fontaine. Achille Devéria, alors jeune dessinateur, exécute les illustrations gravées sur bois de bout par Charles Thompson, artiste d’origine anglaise qui maîtrisait parfaitement cette nouvelle technique et lui donna ses lettres de noblesse.

Zoom
Portrait de Balzac
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Portrait de Balzac
Devéria, Achille
Musée
Maison de Balzac

Portrait de Balzac

Devéria, Achille
Arts graphiques
Maison de Balzac
Zoom
Autoportrait d'Achille Devéria
CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
X
Zoom
Autres visuels (2)
Portrait (Sujet représenté)
Autoportrait d'Achille Devéria
Devéria, Achille
Datation
Vers 1835
Musée
Maison de Victor Hugo - Hauteville House

Autoportrait d'Achille Devéria

Devéria, Achille, Anonyme, Anonyme
Vers 1835
Estampe, Arts graphiques
Maison de Victor Hugo - Hauteville House
Zoom
Molière, Oeuvres complètes, Paris : Urbain Canel : Delongchamps : Baudoin frères,1826
Maison de Balzac / Ville de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Molière, Oeuvres complètes, Paris : Urbain Canel : Delongchamps : Baudoin frères,1826
Molière
Datation
En 1826
Musée
Maison de Balzac

Molière, Oeuvres complètes, Paris : Urbain Canel : Delongchamps : Baudoin frères,1826

Molière, Balzac, Honoré de, Canel, Urbain, Longchamps, Augustin Debourges de, Baudouin (Frères), Devéria, Achille, Thompson, Charles
En 1826
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
La Fontaine, Oeuvres complètes, Paris : A. Sautelet,1826
Maison de Balzac / Ville de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
La Fontaine, Oeuvres complètes, Paris : A. Sautelet,1826
La Fontaine, Jean de
Datation
En 1826
Musée
Maison de Balzac

La Fontaine, Oeuvres complètes, Paris : A. Sautelet,1826

La Fontaine, Jean de, Balzac, Honoré de, Sautelet, Auguste, Devéria, Achille, Thompson, Charles
En 1826
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac

L’imprimerie

Malheureusement, les deux publications ne rencontrent pas le succès escompté et Balzac pense se remettre de ce premier échec financier en rachetant l’imprimerie de Jean-Joseph Laurens. Il s’associe avec le prote (chef d’atelier typographique) André Barbier en juillet 1826. Installé au cœur de Paris (rue des Marais-Saint-Germain, aujourd’hui rue Visconti), l’atelier est composé, en 1827,  de matériel d’impression en creux sur métal (cuivre et acier), de sept presses à bras typographiques en fer Stanhope (impression en relief) et d’une presse à satiner (pour aplanir les feuilles après l’impression). 

Balzac est chargé des relations avec les clients. Il n’imprime pas lui-même mais fait imprimer dans son imprimerie deux de ses textes : la première version de la Physiologie du mariage, qui connaîtra un grand succès dans la première édition du texte parue, remaniée et complétée, en 1829. L’édition imprimée en 1826, dite « pré-originale » est un ouvrage unique d’autant plus précieux qu’il témoigne des goûts de Balzac pour les belles impressions et les matériaux de qualité, l’ouvrage étant relié de plein maroquin (peau de bouc ou de chèvre tannée) sobrement décoré. Balzac fait aussi imprimer aussi son Album historique et anecdotique, où il commente l’actualité littéraire. Il appose sur la page de titre une vignette dessinée par Achille Devéria, en tant que marque d’imprimeur. Jeune femme enjouée luttant « contre les facéties du vent » comme l’indique la devise latine « Ne ludibria ventis », cette joyeuse allégorie de l’imprimerie ne rend pas compte des difficultés rencontrées par Balzac dans cette entreprise.

Zoom
Facture sur papier à en-tête de l'imprimerie H. Balzac et A. Barbier
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autres visuels (2)
Facture sur papier à en-tête de l'imprimerie H. Balzac et A. Barbier
Balzac, Honoré de
Musée
Maison de Balzac

Facture sur papier à en-tête de l'imprimerie H. Balzac et A. Barbier

Balzac, Honoré de, Nacquart, Jean-Baptiste
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Façade de la maison habitée par Honoré de Balzac, 17 rue Visconti, VIe arrondissement, Paris
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Façade de la maison habitée par Honoré de Balzac, 17 rue Visconti, VIe arrondissement, Paris
Léon, Frédéric
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Façade de la maison habitée par Honoré de Balzac, 17 rue Visconti, VIe arrondissement, Paris

Léon, Frédéric
Arts graphiques, Dessin
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Pl. XIV. / Imprimerie, l'opération d'imprimer et plan de la presse
Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Pl. XIV. / Imprimerie, l'opération d'imprimer et plan de la presse
Goussier
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Pl. XIV. / Imprimerie, l'opération d'imprimer et plan de la presse

Goussier, Bénard, Robert
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
L'Album historique et anecdotique, Paris : Librairie ancienne et moderne,1827
Maison de Balzac / Ville de Paris
Zoom
Autre visuel (1)
L'Album historique et anecdotique, Paris : Librairie ancienne et moderne,1827
Balzac, Honoré de
Datation
En 1827
Musée
Maison de Balzac

L'Album historique et anecdotique, Paris : Librairie ancienne et moderne,1827

Balzac, Honoré de, Librairie ancienne et moderne
En 1827
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Honoré de Balzac, [Physiologie du mariage]
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autres visuels (3)
Honoré de Balzac, [Physiologie du mariage]
Balzac, Honoré de
Datation
En 1826
Musée
Maison de Balzac

Honoré de Balzac, [Physiologie du mariage]

Balzac, Honoré de, Balzac, Bernard-François
En 1826
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Chambre de la maison habitée par Honoré de Balzac, 17 rue Visconti, VIe arrondissement, Paris
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Chambre de la maison habitée par Honoré de Balzac, 17 rue Visconti, VIe arrondissement, Paris
Léon, Frédéric
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Chambre de la maison habitée par Honoré de Balzac, 17 rue Visconti, VIe arrondissement, Paris

Léon, Frédéric
Arts graphiques, Dessin
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

La fonderie de caractères

C’est pour tenter de diversifier leur activité et obtenir de nouvelles sources de revenus que Balzac et André Barbier s’associent, en juillet 1827, avec le fondeur de caractères Jean-François Laurent et rachètent, en septembre de la même année, le matériel typographique (poinçons, matrices, caractère et vignettes) de l’imprimerie Gillé, fondée au XVIIIe siècle. Balzac et ses associés conçoivent alors le catalogue des caractères typographiques qu’ils proposent à leurs clients. Ces Spécimen des caractères, dont la Maison de Balzac possède l’exemplaire de travail de Balzac, témoigne de la variété du matériel possédé par la fonderie : variété des caractères (français mais aussi étrangers, y compris relatifs aux écritures non latines), variété des encadrements de pages, mais aussi variété des motifs décoratifs issus de la collection Gillé (de style rocaille, typique du XVIIIe siècle) ou plus modernes, tels ceux dessinés par Henry Monnier ou Achille Devéria (comme celui qui sera choisi comme marque d’imprimeur par Balzac, présenté dans le catalogue sous le n° 1142).

Cependant tous les efforts de Balzac et de ses associés, qui imprimèrent plus de trois cents documents dans les domaines les plus variés (littérature, ouvrages documentaires, mais aussi travaux de ville tels que publicités, affiches commerciales et cartes de visite) ne permirent pas d’éviter la faillite de l’entreprise. Balzac cède son brevet d’imprimeur à son associé André Barbier, et ses parts dans le capital de l’entreprise à Alexandre de Berny (le fils de sa maîtresse Madame de Berny dite La Dilecta) qui saura faire fructifier l’imprimerie : le succès sera tel que l’entreprise, florissante, sera rachetée au début du XXe siècle par les célèbres typographes Jérôme et Charles Peignot, qui en feront un fleuron des industries graphiques françaises.

Balzac, quant à lui, gardera toujours le goût des éditions de qualité et des beaux caractères d’imprimerie. Plusieurs de ses textes témoignent de cet intérêt particulier : la méditation XXV de la Physiologie du mariage comporte plusieurs pages de caractères imprimés pour eux-mêmes, dans le désordre, rendant le texte illisible ; dans La Peau de chagrin, précédée d’une ligne serpentine comme tracée à la main (évocation de la vie mouvementée du héros), Balzac fait reproduire l’inscription énigmatique de la mystérieuse peau. L’insertion dans le cours du texte de la signature de Gobseck (dans Les Employés), d’une partition de musique (dans Modeste Mignon) et d’une plaquette publicitaire (dans César Birotteau) relève de la même fascination pour les possibilités techniques de l’imprimerie et les jeux typographiques. 
 

Zoom
Henri Monnier (IFF 261)
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris
X
Zoom
Autres visuels (2)
Henri Monnier (IFF 261)
Gavarni (Hippolyte Sulpice Guillaume Chevalier, dit)
Datation
En 1843
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Henri Monnier (IFF 261)

Gavarni (Hippolyte Sulpice Guillaume Chevalier, dit), Bertauts (imprimerie)
En 1843
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Spécimen des divers caractères, vignettes et ornemens typographiques de la fonderie de Laurent et de Berny, rue des Marais-Saint-Germain, n°17, Paris : impr. de H. Balzac,1828
Maison de Balzac / Ville de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Spécimen des divers caractères, vignettes et ornemens typographiques de la fonderie de Laurent et de Berny, rue des Marais-Saint-Germain, n°17, Paris : impr. de H. Balzac,1828
Balzac, Honoré de
Datation
En 1828
Musée
Maison de Balzac
Zoom
Lettre de Mme Balzac à Charles Sédillot, 20 juillet 1828
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Lettre de Mme Balzac à Charles Sédillot, 20 juillet 1828
Balzac, Anne Charlotte Laure de (née Sallambier)
Musée
Maison de Balzac

Lettre de Mme Balzac à Charles Sédillot, 20 juillet 1828

Balzac, Anne Charlotte Laure de (née Sallambier), Sédillot, Charles
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Lettre à André Barbier
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Lettre à André Barbier
Balzac, Honoré de
Datation
En 1828
Musée
Maison de Balzac

Lettre à André Barbier

Balzac, Honoré de, Barbier, André
En 1828
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Un ouvrier imprimeur, compositeur d'imprimerie
Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (3)
Un ouvrier imprimeur, compositeur d'imprimerie
Monnier, Henry Bonaventure
Datation
Entre 1803 et 1877
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Un ouvrier imprimeur, compositeur d'imprimerie

Monnier, Henry Bonaventure
Entre 1803 et 1877
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Un atelier de femmes typographes
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris
X
Zoom
Autre visuel (1)
Un atelier de femmes typographes
Anonyme
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Un atelier de femmes typographes

Anonyme
Estampe, Arts graphiques, Manuscrits, imprimés, reliure
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Balzac a su tirer profit de son expérience des métiers du livre en acquérant une connaissance approfondie du milieu et des techniques professionnels. Son œuvre littéraire comme ses relations avec les éditeurs et les illustrateurs en sont le témoignage.

Les souvenirs de Balzac écrivain

Personnages

Si l’expérience de Balzac dans les métiers du livre se solde par un échec financier, l’écrivain en retire un matériau de première main pour la rédaction de l’une des œuvres fondamentales de La Comédie humaine. « Œuvre capitale dans l’œuvre » comme il la présente lui-même, Illusions perdues rend compte, à travers ses personnages d’écrivains (Lucien de Rubempré, Daniel d’Arthez), d’éditeurs (Dauriat) et surtout d’imprimeurs (David et Ève Séchard) de l’impitoyable milieu littéraire et éditorial  de l’époque. Sous la monarchie de Juillet, le secteur de la « librairie » comme on disait alors, est sujet à plusieurs crises économiques auxquelles les éditeurs font face en innovant dans tous les domaines : presses mécaniques remplaçant les presses à bras, fabrication du papier à base de pâte de bois en remplacement du papier chiffon devenu trop cher, recours à de nouvelles techniques d’impression de l’image (gravure sur bois de bout, lithographie) afin d’illustrer les publications pour les rendre plus attrayantes. Dans La Comédie humaine, l’importance de l’illustration est représentée en la personne de Bixiou, un des personnages majeurs des récits, qui réapparaît de roman en roman. Elle se manifeste aussi dans l’intérêt dont témoigne Balzac pour l’illustration de ses propres romans.

Zoom
Lucien de Rubempré
Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Portrait (Sujet représenté) - Jeune homme - Veste - Haut-de-forme - Gant
Lucien de Rubempré
Huard, Charles
Datation
Entre 1910 et 1950
Musée
Maison de Balzac

Lucien de Rubempré

Huard, Charles, Gusman, Pierre
Entre 1910 et 1950
Estampe
Maison de Balzac
Zoom
Michel Chrestien et Daniel d'Arthez avec les membres du cénacle
Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Homme - Moustache - Barbe - Groupe de figures (sujet représenté) - Poète
Michel Chrestien et Daniel d'Arthez avec les membres du cénacle
Huard, Charles
Datation
Entre 1910 et 1950
Musée
Maison de Balzac

Michel Chrestien et Daniel d'Arthez avec les membres du cénacle

Huard, Charles, Gusman, Pierre
Entre 1910 et 1950
Estampe
Maison de Balzac
Zoom
Bixiou
Maison de Balzac / Roger-Viollet
X
Zoom
Autre visuel (1)
Bixiou
Huard, Charles
Datation
Entre 1910 et 1950
Musée
Maison de Balzac

Bixiou

Huard, Charles, Gusman, Pierre
Entre 1910 et 1950
Estampe
Maison de Balzac

L’illustration des livres

En 1838, Balzac supervise l’édition de La Peau de chagrin publiée par les éditeurs Delloye et Lecou. On ne sait si c’est Balzac qui est à l’origine des modifications, certes minimes, que l’on constate entre les dessins préparatoires et les illustrations réellement publiées. Mais l’ouvrage témoigne de l’attrait de Balzac pour la nouvelle mise en page des illustrations, insérées dans le cours du texte depuis le début du XIXe siècle grâce à la technique de la gravure sur bois de bout imprimée en relief sur des presses typographiques. Ici, un gros effort a été réalisé pour insérer dans le texte les illustrations gravées en creux sur acier, afin de garantir la finesse du dessin et un tirage important : un passage de la même feuille sous deux presses différentes était nécessaire pour imprimer cette édition de qualité.  L’ouvrage témoigne aussi des préférences de Balzac en matière d’iconographie. L’écrivain apprécie particulièrement le décor « à la cathédrale », dont les motifs  architecturaux apparaissent sur la couverture (comme sur celle de l’Album anecdotique). Balzac tient aussi au respect de son texte par les illustrateurs, dont les images suivent très précisément les descriptions présentes dans le roman, qu’il s’agisse de portraits, de scènes mémorables ou de motifs allégoriques. À ce sujet, la vignette de titre est révélatrice du débat esthétique existant autour du « romantisme noir » : le squelette entraînant le héros dans un tombeau ouvert disparaît dans la réédition de l’ouvrage proposé par l’éditeur Houdaille, qui espère ainsi mieux vendre l’ouvrage et écouler les stocks d’invendus. L’intérêt de Balzac pour l’illustration des livres se vérifie encore dans son implication quant au choix des artistes appelés à illustrer la première édition de La Comédie humaine, où apparaissent, saisis pour la postérité, le père Goriot et Vautrin dessinés par Honoré Daumier et Eugénie Grandet dessinée par Célestin Nanteuil. 

Zoom
[Eléments d'architecture, rinceaux, moines, angelots, femmes et cavaliers]
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Château - Cavalier - Ange ailé - Allégorie
[Eléments d'architecture, rinceaux, moines, angelots, femmes et cavaliers]
Cavelier, Louis
Datation
En 1838
Musée
Maison de Balzac

[Eléments d'architecture, rinceaux, moines, angelots, femmes et cavaliers]

Cavelier, Louis, Guillaumot, Auguste-Alexandre
En 1838
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
[Portrait de Pauline Gaudin de Witschnau]
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
[Portrait de Pauline Gaudin de Witschnau]
Marckl, Louis
Datation
En 1838
Musée
Maison de Balzac

[Portrait de Pauline Gaudin de Witschnau]

Marckl, Louis, Fournier, Félicie (née Félicie Monsaldy)
En 1838
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
[Le banquet chez Taillefer, au salon]
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
[Le banquet chez Taillefer, au salon]
Baron, Henri-Charles-Antoine
Datation
En 1838
Musée
Maison de Balzac

[Le banquet chez Taillefer, au salon]

Baron, Henri-Charles-Antoine, Beyer, Charles
En 1838
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
[Le banquet chez Taillefer, au salon]
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autres visuels (2)
Danse - Fête
[Le banquet chez Taillefer, au salon]
Baron, Henri-Charles-Antoine
Datation
En 1838
Musée
Maison de Balzac

[Le banquet chez Taillefer, au salon]

Baron, Henri-Charles-Antoine
En 1838
Arts graphiques
Maison de Balzac
Zoom
Portrait de Daumier
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris
X
Zoom
Autres visuels (2)
Portrait de Daumier
Léveillé, Auguste-Hilaire
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Portrait de Daumier

Léveillé, Auguste-Hilaire, Morin, Edmond
Estampe, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris
Zoom
Portrait de Céléstin Nanteuil (1813-1873), peintre, lithographe, directeur des Beaux-arts de Paris, conservateur du Musée de Dijon.
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet
X
Zoom
Autres visuels (2)
Portrait de Céléstin Nanteuil (1813-1873), peintre, lithographe, directeur des Beaux-arts de Paris, conservateur du Musée de Dijon.
Reutlinger, Charles
Datation
Avant 1873
Musée
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Portrait de Céléstin Nanteuil (1813-1873), peintre, lithographe, directeur des Beaux-arts de Paris, conservateur du Musée de Dijon.

Reutlinger, Charles
Avant 1873
Photographie, Arts graphiques
Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Manuscrits et épreuves corrigées

C’est sans doute dans son travail de correcteur des épreuves imprimées de ses textes qu’apparaît avec le plus d’éclat la maîtrise de Balzac dans les métiers du livre. Travailleur infatigable et exigeant, l’écrivain pouvait modifier ses textes jusqu’à dix-sept fois avant d’en autoriser la publication. Le constant travail de réécriture de Balzac, qui exténuait les compositeurs typographes, se voit dans ses manuscrits que l’écrivain corrigeait avec un grand souci d’exactitude, comme en témoigne le manuscrit du Cabinet des Antiques. Mais les modifications successives de Balzac sont surtout bien visibles dans ses épreuves corrigées, notamment celles du poème « La Pâquerette » rédigé par Lucien de Rubempré dans Illusions perdues. Ainsi, plus encore que l’écrivain renommé attaché au respect de son texte, c’est le fin connaisseur des pratiques éditoriales qui se révèle dans les relations de Balzac avec les multiples éditeurs de son œuvre exceptionnelle. 

Zoom
Manuscrit de la Préface pour Le Cabinet des Antiques par Honoré de Balzac
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Manuscrit de la Préface pour Le Cabinet des Antiques par Honoré de Balzac
Balzac, Honoré de
Datation
En 1839
Musée
Maison de Balzac

Manuscrit de la Préface pour Le Cabinet des Antiques par Honoré de Balzac

Balzac, Honoré de
En 1839
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Epreuve corrigée pour le sonnet "La Pâquerette"
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Epreuve corrigée pour le sonnet "La Pâquerette"
Balzac, Honoré de
Musée
Maison de Balzac

Epreuve corrigée pour le sonnet "La Pâquerette"

Balzac, Honoré de
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Note à l'éditeur H. Souverain
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Note à l'éditeur H. Souverain
Balzac, Honoré de
Musée
Maison de Balzac

Note à l'éditeur H. Souverain

Balzac, Honoré de, Souverain, Hippolyte (né Jean-Denis Souverain)
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Feuillet d'épreuves corrigées pour David Séchard
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Feuillet d'épreuves corrigées pour David Séchard
Musée
Maison de Balzac

Feuillet d'épreuves corrigées pour David Séchard

Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac
Zoom
Lettre de Balzac au prote Thuau
CC0 Paris Musées / Maison de Balzac
X
Zoom
Autre visuel (1)
Lettre de Balzac au prote Thuau
Balzac, Honoré de
Datation
En 1837
Musée
Maison de Balzac

Lettre de Balzac au prote Thuau

Balzac, Honoré de, Thuau (Monsieur)
En 1837
Manuscrits, imprimés, reliure
Maison de Balzac

Consulter en ligne :

- les ouvrages imprimés par Balzac conservés à la bibliothèque de la Maison de Balzac ;

- le Spécimen des divers caractères de l’imprimerie de Balzac ;

- les Oeuvres complètes de Molière et les Oeuvres complètes de La Fontaine éditées par Balzac et U. Canel ;

 - le Catalogue de l’exposition Balzac imprimeur et défenseur du livre ;

- Balzac imprimeur, par Nicole Mozet ;

- les ouvrages sur Balzac et l’imprimerie conservés à la bibliothèque de la Maison de Balzac ;

- « Balzac et le livre » sur le site internet de la Maison de Balzac ;

- le parcours de la salle de l’imprimerie du musée Balzac à Saché ;

- la présentation du roman Illusions perdues (Les deux poètes, Un grand homme de province à Paris, Ève et David). 

Pour aller plus loin

-

Retour vers le haut de page