Plaque de parement : Saint Thomas

Zoom
5 visuels Voir
Plaque de parement : Saint Thomas
© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
© Petit Palais / Roger-Viollet
X
Zoom
Autres visuels (5)
Apôtre - Saint - Trône
Plaque de parement : Saint Thomas
Anonyme
Datation
Entre 1220 et 1230
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Anonyme, orfèvre
Dates
Entre 1220 et 1230
Datation en siècle
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 35 vitrine 04
Numéro d’inventaire
ODUT1239(2)

Informations détaillées

Auteur(s)
Anonyme, orfèvre
Date de production
Entre 1220 et 1230
Datation en siècle
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Lieu(x) d'exécution / réalisation
Dimensions - Œuvre
  • Hauteur : 30 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Profondeur : 6.5 cm
Description

Plaque cintrée en cuivre champlevé et émaillé

Marques, inscriptions, poinçons
Inscription - Inscription émaillée identifiant le saint : "S[anctus] THOMAS"
Description iconographique

Le fond de la plaque présente un décor émaillé de motifs de rinceaux réservés à nervure gravée et fleurons émaillés. Au centre, on trouve un trône avec une figure d'applique en cuivre repoussé représentant l'apôtre Thomas.

Commentaire historique

Le Petit Palais conserve deux des six plaques de parement qui subsistent aujourd'hui et qui ornaient vraisemblablement l'autel majeur de l'église de Grandmont (Haute-Vienne) jusqu'à sa destruction en 1790. Par leur exceptionnelle qualité technique aussi bien qu'esthétique, ces pièces illustrent la maîtrise du travail du métal et de l'émail champlevé à laquelle ont accédé les artisans de Limoges au XIIIe siècle.Chacune de ces deux plaques est ornée d’un bas-relief figurant les apôtres Paul et Thomas.Les personnages se détachent sur un fond orné de volutes végétales et de fleurs, ainsi que d’un trône pourvu d’un coussin et d’une bande sur laquelle est inscrit leur nom. Dégageant une forte impression de monumentalité et de noblesse, ces figures d’apôtres sont des exemples remarquables du « Style 1200 » qui s’épanouit au tout début du XIIIe siècle dans le nord-est de la France notamment. Leur attitude frontale, leurs draperies aux courbes fluides et épousant les formes du corps, les rattachent en effet à ce courant stylistique décrit comme « retour à l’antiquité », dont l’influence s’étendit jusqu’à Limoges.Provenant de l’abbaye de Grandmont (Haute-Vienne), dont la construction s’achève peu après 1166, elles appartenaient probablement au décor de l’autel majeur de l’église (détruit en 1790). Le Petit Palais a le privilège de posséder deux des six plaques conservées dans le monde de cet ensemble exceptionnel.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Nom du donateur, testateur, vendeur
Date d’acquisition
1902
Numéro d’inventaire
ODUT1239(2)
Exposé
Petit Palais Rez-de-Chaussée Salle 35 vitrine 04

Prolongement

Prolongement

Lié à Archive / Œuvre

Exposition(s)

Titre
Mésopotamie, carrefour des cultures (Paris)
Dates
20/05/2015 - 24/08/2015
Institution
Archives Nationales (France)
Titre
L'oeuvre de Limoges. Les émaux limousins du Moyen Age (New York)
Dates
04/03/1996 - 16/06/1996
Institution
The Metropolitan Museum of Art (MET) (New York)
Titre
L'oeuvre de Limoges. Les émaux limousins du Moyen Age (Paris)
Dates
23/10/1995 - 23/01/1996
Institution
Musée du Louvre (Paris)

Indexation

Matériaux et techniques

Lieu d'exécution / réalisation

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page