Vase néo-grec

Zoom
7 visuels Voir
CC0Télécharger
Vase néo-grec
CC0 Paris Musées / Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
X
Zoom
CC0 Paris Musées / Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
X
Zoom
Autres visuels (7)
Bacchanale - Char antique - Tigre - Chèvre - Grecque - Palmette
Vase néo-grec
Baccarat
Datation
1867
Musée
Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Auteur(s)
Baccarat, atelier de production
Dates
1867
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Numéro d’inventaire
PPO03792

Informations détaillées

Auteur(s)
Baccarat, atelier de production
Date de production
1867
Datation en siècle
Type(s) d'objet(s)
Dénomination(s)
Matériaux et techniques
Dimensions - Oeuvre:
  • Hauteur : 42 cm
  • Largeur : 24 cm
Description

Forme à l'antique (amphore dépourvue d'anses)

Description iconographique

Le décor, emprunté à la mythologie gréco-romaine, se détache en rose sur fond blanc à la manière d'un camée antique. Illustrant le thème des bacchanales, il représente d'un côté Bacchus sur un char tiré par deux tigres et de l'autre une bacchante dans un attelage remorqué par quatre chèvres. Trois grandes palmettes séparent les deux scènes de chaque côté. Le col est orné d'une frise de grecques et des filets d'or soulignant les articulations du vase.

Commentaire historique

Ce vase est une illustration parfaite de la virtuosité de Baccarat dans la maîtrise du nouveau procédé de gravure à l'acide. Un modèle semblable a été présenté à l'Exposition universelle de 1867.Ce vase en forme d’amphore dépourvue d’anses illustre bien la virtuosité atteinte par Baccarat grâce au nouveau procédé de gravure à l’acide récemment mis au point par le chimiste Kessler.Les motifs de bacchanales (Bacchus dans un char tiré par deux tigres sur une face, Ariane ( ?) dans un attelage remorqué par quatre chèvres sur l’autre) se détachent en rose sur fond blanc à la manière d’un camée antique. Entre les sujets principaux, se déploie une frise de palmettes et d’enroulements d’un très bel effet décoratif. Les cristalleries de Baccarat sont au XIXe siècle la plus importante fabrique de verre en France. Malgré la concurrence des firmes étrangères, elles obtiennent la grande médaille d’honneur aux Expositions universelles de 1855 et 1867. Les rapporteurs de l’Exposition de 1867 considéraient même le cristal français supérieur au cristal anglais « sous le rapport de la diversité des produits, de la variété et du bon goût des formes ». L’acquisition de ce vase, dont il existe d’autres exemplaires au Chrysler Museum à Norfolk et au musée d’Orsay à Paris, en cristal bleu sur fond blanc, vient compléter la collection de verreries du Petit Palais très riche pour la période Art Nouveau, mais très dépourvu pour la période qui précède, si l’on excepte un pichet du « Verre d’eau » de Bracquemond.D. M.

Thèmes / Sujets / Lieux représentés :
Personne / Personnage représenté
Mode d'acquisition
Date d’acquisition
2010
Numéro d’inventaire
PPO03792

Prolongement

Prolongement

Indexation

Artiste / Auteur

Datation en siècle

  • 2e millénaire
    • 19e siècle (101 704)
      • 2e moitié du 19e siècle
        • 4e quart du 19e siècle

Période

Type(s) d'objet(s)

Dénomination(s)

Matériaux et techniques

Theme representé

Sujet représenté

Retour vers le haut de page